Canadiens de Montréal

Un rappel à l’ordre nécessaire à Laval

Publié | Mis à jour

Joël Bouchard avait ouvertement critiqué le jeu de Charles Hudon il y a une dizaine de jours. Le message semble avoir été compris.

L’entraîneur-chef du Rocket de Laval juge que l’attaquant québécois a très bien réagi aux propos négatifs à son endroit. Tout comme le reste de l’équipe d’ailleurs.

«J’ai défié mes joueurs la semaine passée et ils ont bien répondu. Je suis demandant, mais ce n’est jamais contre les joueurs. Quand je suis dur avec eux, c’est parce que je veux qu’ils progressent et qu’ils deviennent de meilleurs joueurs. Je fais ça parce que je sens qu’ils en ont besoin», a-t-il indiqué en point de presse après l’entraînement du jour, jeudi. 

«La semaine passée, j’ai dit que Charles n’en donnait pas assez. On pense que c’est mauvais de le dire publiquement, mais depuis trois matchs, Hudon est très, très, très, très bon. Mon travail, c’est de m’assurer de soutirer le meilleur de mes joueurs et de les faire progresser», a ajouté Bouchard.

À ses yeux, le Rocket est sur la bonne voie. Le club-école du CH a récolté quatre points sur une possibilité de huit à ses quatre derniers matchs, une séquence qui coïncide avec la sortie de Bouchard.

«Je suis vraiment content de la façon dont on progresse depuis quelques matchs. Dans les trois derniers matchs, notre niveau de compétition est bien plus élevé qu’il l’a été depuis le début de l’année. Tranquillement, je sens qu’on commence à avoir une identité. Maintenant, il faut que ça continue.»

Dans son point de presse, Bouchard a aussi vanté les qualités d’Alex Belzile et de Dale Weise, qui a récemment été laissé de côté. À voir dans la vidéo ci-dessus.