FOOTBALL-UNIVERSITAIRE-UDM-MCGILL

Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Football universitaire RSEQ

Les Carabins confiants malgré tout

Publié | Mis à jour

Les Carabins de l’Université de Montréal ne profiteront pas d'un rythme favorable pour entreprendre les éliminatoires du RSEQ, samedi après-midi, contre les représentants de l’Université McGill. La troupe de Danny Maciocia est néanmoins déterminée à racheter sa fin de saison décevante, et à conquérir un championnat.

Après avoir conclu le calendrier régulier avec deux défaites et une fiche de 6-2, les Carabins sont maintenant prêts à repartir à neuf et à passer au prochain défi.

«L’état d’esprit est bon, a raconté le plaqueur défensif Brian Harelimana. On a eu une semaine de congé [de match] et ça nous a donné le temps de nous retrouver, de faire des activités qui nous rapprochent.»

«Les défaites, ça arrive. Ça fait partie du football. C’est difficile d’avoir une saison parfaite et de garder le même niveau d’intensité semaine après semaine, a poursuivi le joueur de 23 ans. On pense qu’on a l’équipe pour gagner. Par contre, on doit se concentrer davantage sur les détails et sur l’exécution.»

Ces deux aspects ont manqué aux Carabins lors de leurs deux derniers matchs de la campagne, perdus 23 à 15 contre le Vert & Or de Sherbrooke et 16 à 3 contre le Rouge et Or de l’Université Laval.

«C’est sûr que durant le match contre Sherbrooke, on a mal exécuté et ça nous a coûté cher. Et contre Laval, ce sont toujours les détails qui font la différence et qui déterminent qui remporte la partie.»

«Ce sont deux matchs où on a eu une baisse de concentration et où on n’a pas joué à notre niveau. On en est conscients», a dit Harelimana, qui assure que la confiance des Carabins n’a pas été affectée.

«Aucunement. Ce n’est pas la première fois qu’on perd. [...] On a maintenant la chance de se reprendre et on veut finir la saison comme on l’a commencée.»

Une proie facile?

La bonne nouvelle pour les Carabins, c’est qu’ils affronteront d’abord les représentants de l’Université McGill, une formation qu’ils ont battue à plates coutures deux fois plutôt qu’une cette saison (34 à 4 en septembre et 21 à 3 en octobre).

Les Carabins prennent toutefois cet adversaire très au sérieux.

«Avant, il y avait un peu moins de parité dans la ligue, mais maintenant, une surprise peut arriver n’importe quand, a indiqué Harelimana. Alors, personne ici ne les prend à la légère [McGill]. On se prépare comme si c’était un match de championnat et on va jouer comme si c’était notre dernier.»

«C’est une équipe qui a une très bonne défensive, a-t-il poursuivi. Offensivement, ils ont un quart-arrière qui a un très bon jeu de pieds et ils ont des receveurs très explosifs. C’est une équipe qui peut faire mal et nous surprendre si on ne fait pas attention aux détails. Mais si on joue notre football, on devrait être en mesure de bien faire.»

-Le match entre les Carabins de l’Université de Montréal et l’Université McGill sera présenté sur les ondes de la chaîne TVA Sports, samedi, à 14 h.