Pittsburgh Penguins v Montreal Canadiens

Crédit : Getty Images/AFP

Canadiens de Montréal

La blessure sanglante de Koivu que tout le monde ignorait

Publié | Mis à jour

Il y a ces histoires invraisemblables qui ne sortent au grand jour que plusieurs années plus tard, comme cet «accident de toilette» impliquant Saku Koivu et Craig Rivet durant les éliminatoires de 2006.

Même l’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal de l’époque, Bob Gainey, vient possiblement d’en apprendre une bonne.

Rivet a ainsi raconté cette semaine, sur les ondes de la station de radio WGR Sports de Buffalo, avoir blessé Koivu dans une course pour aller aux toilettes avant le troisième match de la série de premier tour face aux Hurricanes de la Caroline, en avril 2006.

Les deux co-chambreurs avaient donc besoin d’aller au petit coin en même temps, mais Koivu, plus rapide, est arrivé avant Rivet.

«J’avais toujours besoin d’avoir le dernier mot et je l’ai bêtement poussé vers le bol de toilette, s’est souvenu Rivet, dont les propos ont été rapportés par Elliotte Friedman dans sa chronique "31 Thoughts", sur le site web du réseau Sportsnet. L’eau s’est mise à pleuvoir en provenance de la toilette jusqu’à inonder notre chambre.»

Koivu a soudainement demandé à Rivet d’appeler les dirigeants de l’équipe en raison d'une blessure à son dos.

«Il avait du sang dans le dos, jusqu’à ses fesses, a poursuivi Rivet. Je l’ai essuyé avec une serviette pour voir d’où le sang provenait et il y avait un trou béant. C’était dégoûtant et monstrueux à quel point c’était profond.»

Un mensonge à l’entraîneur

À priori, cette blessure n’a pas empêché Koivu de participer au troisième match éliminatoire contre les Hurricanes. L’attaquant du CH avait toutefois quitté la rencontre après avoir reçu un coup de bâton de Justin Williams près de l’œil gauche, en deuxième période.

Le Tricolore, qui menait la série 2 à 0, a perdu le troisième duel avant de s’incliner lors des trois parties suivantes. Les Hurricanes se mettaient pour leur part en route vers la coupe Stanley.

Il serait injuste de croire que la bousculade amicale entre Rivet et Koivu a entraîné indirectement l’élimination du Tricolore en 2006. Il s’agit toutefois d’une blessure que l’organisation montréalaise s’était bien gardée de partager. Koivu avait même été conduit à un hôpital avant le match plutôt que d’accompagner ses coéquipiers dans l’autobus de l’équipe.

On a finalement demandé à Rivet s’il avait été surpris que Gainey ne l’ait pas puni pour cet incident.

«Je crois qu’on lui avait dit que Saku avait simplement glissé sur le plancher», a répondu Rivet, qui fut d’ailleurs le joueur le plus utilisé par les Canadiens lors de ce fameux troisième match face aux Hurricanes.