JiC

Robert Charlebois, une vie de chanteur... et de partisan des Canadiens

Publié | Mis à jour

Il y avait de la grande visite sur le plateau de «JiC», mardi soir : le légendaire chanteur québécois Robert Charlebois, qui était accompagné de ses fils Victor et Jérôme.

Invité à l’émission après avoir rédigé la préface de la nouvelle biographie de Scotty Bowman écrite par Ken Dryden, M. Charlebois est revenu sur son vécu de partisan des Canadiens, qui a connu son éveil lors de la très glorieuse époque des Maurice Richard, Jacques Plante, Jean Béliveau et Bert Olmstead à la fin des années 1950.

«J'ai serré la main de Ken Dryden! Ça et Maurice Richard, c'est deux poignées de main que je n'oublierai jamais», a déclaré le chanteur lors de l’entrevue.

Ses deux fils ne sont pas en reste : ils étaient au Forum lorsque le Bleu, blanc et rouge a soulevé la coupe Stanley pour la dernière fois, en 1993.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus!