MLS

Tout est possible pour Toronto

Publié | Mis à jour

C’est mercredi soir que nous allons connaître l’identité de l’équipe de l’Association de l'Est qui participera à la Coupe MLS, le 10 novembre prochain.

Et ce duel entre Atlanta et Toronto promet d’être très intéressant. Il sera présenté à TVA Sports et sur TVA Sports Direct à compter de 20h. 

On a affaire à deux excellentes formations offensives puisqu’Atlanta a inscrit 58 buts, en seconde place de l’Association Est à égalité avec Philadelphie. Les Torontois en ont marqué un de moins.

Sur le plan défensif, l’équipe de la Géorgie s’est un peu plus démarquée en n’accordant que 43 buts, ce qui lui confère la troisième place dans l’Est. Avec 52 buts contre, Toronto présente la quatrième pire défensive de l’Est avec celle d’Orlando.

Il n’y a donc pas de doute que le jeu défensif sera la clé dans cette rencontre, d’autant plus que Toronto a inscrit sept buts à ses deux premiers matchs de séries pendant qu’Atlanta n’en a marqué que trois.

Lancée

Toronto affiche tous les signes de l’équipe qui atteint son pic au meilleur moment possible.

L’équipe de Greg Vanney est invaincue à ses 12 derniers matchs (6-0-6), une séquence qui s’étend depuis les dix derniers matchs de la saison régulière.

En fait, hormis la rencontre de finale de Championnat canadien échappée 1 à 0 au Stade Saputo le 18 septembre dernier, le dernier revers des Reds remonte au 3 août, soit près de trois mois.

Dans le camp d’Atlanta, la fin de saison n’a pas été aussi solide et les deux premiers matchs de séries ont laissé un peu tout le monde en appétit même si les hommes de Frank de Boer n’ont pas accordé de but en 180 minutes.

Par contre, on parle d’une machine conçue pour les séries éliminatoires puisque depuis l’entrée de l’équipe en MLS, la formation aux cinq bandes verticales n’a subi qu’un seul revers en six matchs et présente une fiche de cinq victoires consécutives puisque, rappelons-le, Atlanta est le champion défendant.

Mais notons aussi que Toronto a participé aux deux finales précédentes, remportant celle de 2017.

Lent départ

Les Torontois seront confrontés à une foule de plus de 40 000 spectateurs, mais aussi à une attaque redoutable pour laquelle Josef Martinez tarde un peu à s’imposer même s’il a marqué contre Philadelphie au tour précédent.

Mine de rien, c’est peut-être Julian Gressel qu’il faudra surveiller puisque c’est un travailleur acharné qui a ce qu’il faut pour dominer son couloir.

Par ailleurs, les Reds vont devoir trouver une façon de déjouer Brad Guzan qui a récolté deux jeux blancs jusqu’à maintenant, effectuant neuf arrêts.

Il faudra voir si Miles Robinson sera de retour en défense centrale, il n’a pas encore joué en séries.

Osorio en feu

Dans le camp torontois, il y a deux hommes qui se distinguent jusqu’à maintenant, soit Alejandro Pozuelo et Jonathan Osorio, qui ont amassé deux buts et une passe chacun.

L’émergence d’Osorio arrive au bon moment puisque Jozy Altidore n’a toujours pas joué une seule minute dans les séries 2019.

Dans les buts, Quentin Westberg fait le boulot avec un but accordé et cinq arrêts à chacune de ses deux rencontres.

La présence d’Omar Gonzalez soulève aussi des doutes en défense centrale. Il était en uniforme, mais n’a pas joué contre NYCFC la semaine dernière.

Malgré tout, on a l’impression que la belle séquence torontoise pourrait se poursuivre, d’autant qu’ils n’ont perdu qu’une seule fois en trois matchs (0-1-2) en trois visites à Atlanta depuis 2017.