Baseball - MLB

La catastrophe cosmique des Astros

TVA Sports et Agence QMI

Publié | Mis à jour

Houston a eu de gros problèmes en septième manche, mercredi au Minute Maid Park : les Astros se sont effondrés et ont encaissé un revers de 12-3 à l’occasion du deuxième match de la Série mondiale face aux Nationals de Washington.

Les Nationals ont les devants 2-0 après deux rencontres disputées à Houston. La formation du gérant Dave Martinez a le vent dans les voiles pour remporter la première Série mondiale pour la première fois de l’histoire de la concession, tandis que la finale du baseball majeur se transporte à Washington en vue du match numéro 3, prévu vendredi.

À LIRE AUSSI | Un lancer protocolaire acrobatique...

À LIRE AUSSI | Le lien Expos-Nationals

En avant 3-2 en septième, les Nationals ont creusé leur avance à l’aide d’un circuit en solo de Kurt Suzuki aux dépens de Justin Verlander, jusque-là plutôt irréprochable. C’est quand le releveur Ryan Pressly s’est présenté au marbre que les problèmes ont commencé pour les Astros.

Réussis entre autres en raison d’une certaine mollesse défensive des Astros, un simple à l’avant-champ de Howie Kendrick, un simple d’Asdrubal Cabrera et un autre simple à l’avant-champ de Ryan Zimmerman ont produit les quatre autres points des visiteurs lors de cette manche fatale.

Un circuit de deux points d’Adam Eaton et un autre simple bon pour un point de Cabrera ont scellé le sort texan en début de huitième manche. Michael Taylor a ajouté un circuit d’un point en neuvième.

Les seuls points des Astros sont venus des circuits d’Alex Bregman en première manche et de Martin Maldonado, lors du dernier tour au bâton. Bregman a été coupable d’une erreur à l’avant-champ qui a coûté un point aux hôtes en septième manche.

Les Nationals avaient ouvert la marque grâce à un double de deux points d'Anthony Rendon en début de rencontre.

Dans la défaite, le lanceur partant Verlander a concédé quatre points mérités sur quatre coups sûrs et trois buts sur balles contre six retraits au bâton en six manches de travail. Le futur membre du Temple de renommée a franchi le cap des 200 retraits au bâton en séries, une première dans l’histoire du baseball majeur. Son vis-à-vis Stephen Strasburg a excellé en éventant sept frappeurs et n’allouant qu’un but sur balles en six manches sur la butte.

Le match numéro 3 sera disputé vendredi soir au Nationals Park. Anibal Sanchez sera le partant pour les Nationals tandis que les Astros feront confiance à Zack Greinke.