Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Vernon Adams fils se fixe des objectifs avant les éliminatoires

Publié | Mis à jour

S’il n’en tient qu’à lui, le quart-arrière Vernon Adams fils se retrouvera sur le terrain lors des deux derniers matchs de la saison régulière des Alouettes de Montréal.

«Je préfère jouer tous les matchs, a-t-il indiqué, sans détour, lors d’une entrevue accordée au terme de l’entraînement des Alouettes, mercredi.

«Il y a certains objectifs personnels que je veux atteindre comme obtenir 10 victoires à titre de quart-arrière partant. Je veux dépasser le plateau des 4000 verges par la voie des airs et j’espère vraiment marquer deux autres touchés par la course pour égaler le record de Doug Flutie.»

Adams fils a le mérite d’être clair sur ses intentions. Déjà, l’athlète de 26 ans était en poste pour les neuf victoires des Alouettes cette saison. Totalisant 3674 verges de gains par la passe, il n’est qu’à 328 de son objectif.

Le record de 14 touchés au sol par un quart-arrière dans la Ligue canadienne de football, qui a effectivement été établi par Flutie dans l’uniforme des Lions de la Colombie-Britannique en 1991, demeure effectivement à sa portée. Adams fils en compte 12.

«Je pense que je connais plutôt bien Vernon et je peux simplement dire qu’il devrait être utilisé dans les deux matchs», a pour sa part confirmé l’entraîneur-chef des Alouettes, Khari Jones, en souriant.

«Une situation difficile»

La grande question : Jones voudra-t-il également envoyer un substitut, en l’occurrence Matthew Shiltz, dans la mêlée pour permettre à celui-ci de voir un peu d’action pendant un quart ou deux? Ça reste à voir.

Chose certaine, l’entraîneur-chef ne semble pas être de ceux qui préfèrent laisser un joueur de côté par crainte de le voir subir une blessure La priorité demeure de préparer son équipe, du mieux possible, en vue de la demi-finale de la section Est contre les Eskimos d’Edmonton, le dimanche 10 novembre, à Montréal.

«C’est une situation difficile, car tu veux faire ce qui est le mieux pour l’équipe, prévenir les blessures et des choses comme ça. Mais en même temps, tu peux te blesser sur un seul jeu, a indiqué Jones.

«Tu peux aussi te blesser à l’entraînement. Donc, je ne m’inquiète pas trop à ce niveau-là. Tu dois seulement décider ce qui est le mieux pour les joueurs et pour l’équipe.»

Eugene Lewis tout près des 1000 verges

Pour garder son quart-arrière numéro 1 heureux, Jones sait bien qu’il a intérêt à le faire jouer, du moins, le temps qu’il atteigne ses objectifs.

Parmi les autres joueurs ayant des marques personnelles en tête, le receveur de passes Eugene Lewis profitera visiblement du match de ce samedi à Montréal, contre les Tiger-Cats de Hamilton, pour franchir le plateau des 1000 verges gagnées par la voie aérienne.

«Ça veut dire beaucoup pour moi, ça pourrait être ma première saison de 1000 verges à vie comme receveur de passes, a convenu Lewis, dont le compteur est à 983. Je n’ai jamais fait ça, même pas à l’école secondaire ou au niveau universitaire.»

«Je vais être très reconnaissant, tout en restant humble en franchissant ce plateau. J’ai hâte que ce soit fait, je ne veux pas que ce soit une distraction pour les entraîneurs ou pour mes coéquipiers. Le plus tôt que je pourrai accomplir l’exploit, le mieux ce sera.»

Après le match de samedi contre les Tiger-Cats, les Alouettes doivent conclure leur saison le vendredi 1er novembre, à Ottawa, face au Rouge et Noir.

  • Absent de l’entraînement plus tôt cette semaine, le secondeur Hénoc Muamba profitait d’une autre journée de repos, mercredi. Il pourrait retrouver ses coéquipiers, jeudi, mais les Alouettes ont toujours le loisir de lui donner congé face aux Tiger-Cats. Son cas est présentement incertain.
  • Le receveur de passes DeVier Posey, qui s’est entraîné brièvement à l’écart en raison d’une légère blessure à une cuisse, devrait être laissé de côté samedi.