Canadiens de Montréal

Un rappel du Rocket en vue?

Publié | Mis à jour

L’attaquant Tomas Tatar risque fort bien de rater l’affrontement de jeudi face aux Sharks de San Jose. Quelles options s’offriront alors à Claude Julien?

Voyez l’intervention d’Yvon Pedneault à «JiC» dans la vidéo, ci-dessus.

L’absence du Slovaque, qui a été atteint d'un tir à un pied pendant l’entraînement de mercredi, crée une brèche importante sur la première unité d’attaque, mais également sur l’attaque massive.

L'instructeur en chef des Canadiens de Montréal a-t-il une carte cachée dans son jeu? Cela reste à voir. Mais, pour Yvon Pedneault, la solution passe par le club-école.

«Présumons que Tatar ne jouera pas. D’abord, on appelle à Laval, a-t-il imaginé à «JiC», sur les ondes de TVA Sports. Le Rocket est à Belleville (mercredi soir), mais ce n’est pas un problème. On va rappeler Ryan Poehling. Je pense que c’est le moment de le faire.

«On verrait un trio qui, je pense, s’avèrerait une belle solution.»

De qui sera composé le top 6?

Dans l’éventualité où Joel Armia devait aussi rater l’affrontement contre les Sharks, en raison de la blessure au bas du corps qu’il soigne depuis vendredi dernier, de qui serait donc composé le premier trio?

Yvon Pedneault croit que Jonathan Drouin pourrait avoir un impact important à gauche de Phillip Danault et de Brendan Gallagher.

«Tu as un joueur de centre qui gagne des mises au jeu. Gallagher peut aller dans les coins ou devant le filet. Puis t’as un fabricant de jeux qui peut transporter la rondelle.»

Poehling... sur le 2e trio?

Et qu’en est-il du flanc gauche sur la deuxième combinaison de l’attaque? Mon cher Yvon revient à sa prémisse initiale : «Poehling.»

L’animateur Jean-Charles Lajoie n’est pas en désaccord avec l’idée du chroniqueur chevronné.

«Poehling arrive directement (du Rocket) et il se ramasse directement sur la deux? Je ne haïs pas ça. Je ne peux être contre ça.»

Yvon Pedneault a conclu sa prémisse en rappelant que l’Américain semblait destiné à décrocher un poste avec le grand club avant de subir une commotion cérébrale dans un match hors-concours face aux Panthers de la Floride, pendant le camp d’entraînement.

«S’il ne s’était pas blessé pendant le calendrier préparatoire, on ne tient pas cette discussion. Il serait là.»