Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LHJMQ

Les blessures font mal aux Remparts

Publié | Mis à jour

Le Drakkar de Baie-Comeau semblait l’adversaire idéal pour permettre aux Remparts de se relancer après deux échecs contre Rimouski.

Or, dépourvus de ressources en raison de leurs nombreux blessés, les hommes de Patrick Roy n’ont pas fait le poids et ont été vaincus 5 à 1, mercredi soir, au Centre Vidéotron.

Si les Remparts écopaient d’un troisième revers consécutif, le Drakkar a freiné une série de quatre défaites en signant sa quatrième victoire de la campagne à sa première visite dans la Vieille Capitale.

«Je suis content de la façon dont on a joué pendant 60 minutes. Il y a des aspects où on n’a pas bien géré le match, mais je suis content, car depuis le match contre Blainville [du 11 octobre], c’est le plus complet qu’on a joué depuis longtemps», a réagi le pilote du Drakkar, Jon Goyens.

Défensive testée

À l’exception de quelques minutes en milieu de période médiane et du but d’Édouard St-Laurent sur un tir de pénalité dans les dernières secondes de celle-ci, les Québécois n’ont jamais été capables de s’imposer dans un match où la jeune défensive a connu des ratés. Gabriel Proulx a brisé les reins des locaux en marquant le troisième but du Drakkar en désavantage numérique après une montée à l’emporte-pièce

«Ça aurait dû être un but qui nous relance [...] Quelqu’un m’aurait dit que tu es 8-5 après 13 matchs, je n’aurais pas dit un mot. C’est juste décevant de perdre un match contre Baie-Comeau à la maison qui était à notre portée. Ils n’ont pas bien commencé le match eux non plus. Finalement, on leur a quasiment donné le goût de jouer», constatait le Diable en chef en point de presse.

St-Laurent a résumé en quelques mots sa vision de la soirée. «Ça a été un match difficile, on a mis du temps avant de commencer à travailler. On n’était pas vraiment prêt à commencer le match, il faudra se ressaisir pour vendredi», a lâché l’attaquant de 19 ans.

Des renforts attendus

Blessés, Andrew Coxhead, Aleksei Sergeev Nicolas Savoie Dylan Schives et Édouard Cournoyer manquaient tous à l’appel chez les Remparts, forçant une fois de plus Roy à surtaxer certains de ses éléments. Et Xavier Filion s’est ajouté à l’hécatombe en subissant une commotion cérébrale.

Roy a toutefois confirmé après le match que Savoie et Schives retrouveront leur place dans l’alignement vendredi soir lors de la visite des Voltigeurs de Drummondville.

«On ne peut pas remplacer Nico Savoie éternellement. Tu peux le faire sur une courte période, mais pas tout le temps. [Son retour] va enlever de la pression sur [Darien] Kielb un peu. Schives va rentrer aussi, tout le monde va descendre un peu à l’endroit où il devrait être dans l’alignement.»

«Les blessures jouent un rôle même si on ne veut pas les utiliser comme excuses. Je donne beaucoup de glace à [Félix] Bibeau et à [Anthony] Gagnon et à un moment donné, je me demande si ce n’est peut-être pas un peu trop», a réfléchi à voix haute l’ancien gardien étoile, qui donnera congé à ses troupes jeudi.