Canadiens de Montréal

Keith Kinkaid doit s’inspirer de Louis Domingue

Publié | Mis à jour

À quand un auxiliaire fiable pour Carey Price? C’est la question que Jean-Charles Lajoie a posée au journaliste Renaud Lavoie, mardi.

Voyez l'intervention de Renaud Lavoie à «JiC» dans la vidéo, ci-dessus.

«Il va falloir que ça arrive», a-t-il répondu à l’émission «JiC» sur les ondes de TVA Sports.

Au cours des sept derniers départs des gardiens substituts des Canadiens de Montréal, un seul gardien a savouré la victoire : Charlie Lindgren. C’était le 6 avril dernier, dernière rencontre du calendrier.

Keith Kinkaid, qui s’est amené dans le giron du Bleu-blanc-rouge pendant l’été, a encaissé deux défaites en autant de titularisations. Sa fiche pourrait s’empirer la semaine prochaine à l’occasion d’une série de deux matchs en 24 heures dans deux déserts différents.

«Malheureusement pour lui, (car il jouera) fort probablement à Las Vegas. La veille, les Canadiens jouent en Arizona.»

«C’est un travail extrêmement ingrat. Tu joues à l’étranger et t’es toujours deuxième dans le "back-to-back". Ça vient avec l’emploi.»

L’exemple de Domingue

Kinkaid (0-1-1) a entamé deux duels, cette saison. Il a maintenu une moyenne de buts alloués de 4,54 avec une efficacité ,875.

Avant de parler de la possibilité de promouvoir le jeune Cayden Primeau, voire Charlie Lindgren, du Rocket de Laval, Renaud Lavoie a identifié un modèle qui a fait ses preuves à titre de no 2, en 2018-2019.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

«Louis Domingue a récolté 21 victoires en 26 matchs l’an dernier avec le Lightning de Tampa Bay et je pense qu’il connait très bien son rôle», a-t-il analysé au sujet du Québécois.

«Arrêtez les moyennes et les statistiques. Ce qui compte à la fin, c’est les victoires. Il en donnait des buts. Mais quand c’était le temps d’effectuer le dernier arrêt pour gagner le match, il le faisait. Et c’est ce qu’on demande aux gardiens dans la Ligue nationale.»

Entre-temps, le CH s’en tiendra à Kinkaid, qui devrait totaliser environ 25 départs au cours de la présente campagne. Pour bien exécuter son mandat, il devra offrir de 25 à 30 points au Tricolore.

«Si vous voulez que les Canadiens soient des séries éliminatoires, et tous les partisans veulent ça, souhaitez qu’il commence à gagner des matchs», a conclu Renaud Lavoie.

Kinkaid s'est démarqué chez le Wild du Minnesota, dimanche, avec un arrêt ridicule aux dépens de Jason Zucker, qui l'a félicité par la suite :