League Championship Series - New York Yankees v Houston Astros - Game Six

Crédit : AFP

Baseball - MLB

Série mondiale: un duel inégal à première vue

Publié | Mis à jour

À première vue, la Série mondiale sera l’affaire des Astros de Houston qui ont récolté en saison régulière 14 victoires de plus que leurs rivaux, les Nationals de Washington. Ces derniers ont toutefois pris leur erre d’aller au bon moment et les statistiques ne signifieront rien du tout sur le terrain.

Certes, la formation texane jouira de l’avantage d’évoluer à domicile quand la confrontation s’amorcera mardi soir au Minute Maid Park. De plus, elle dépêchera sur la butte Gerrit Cole, auteur de 20 victoires cette année et détenteur d’une fiche de 3-0 en éliminatoires 2019. En revanche, Houston ne doit pas prendre les «Nats» à la légère.

Washington a surpris les observateurs en défaisant les Dodgers de Los Angeles en série de division pour ensuite balayer les Cardinals de St. Louis. La troupe du gérant Dave Martinez sera donc bien reposée pour entamer le tour ultime et misera sur Max Scherzer pendant la rencontre inaugurale. Le droitier a excellé à ses deux plus récents départs, accordant un point en 15 manches.

De plus, les représentants de la Ligue nationale ont frappé pour ,243 en séries jusqu’ici. Sans être étincelante, cette moyenne au bâton est la plus élevée dans les majeures; à titre comparatif, celle des Astros est de ,208.

Une attaque qui fait peur

Par contre, l’offensive des gagnants de la série de championnat de l’Américaine est redoutable. À l’avant-champ, Yuli Gurriel, Jose Altuve, Carlos Correa et Alex Bregman ont totalisé 124 circuits et 249 points produits au cours de la campagne; le quatrième d’entre eux a cogné 41 longues balles et constitue un candidat au titre de joueur par excellence.

C’est sans compter George Springer, Michael Brantley et Yordan Alvarez qui représentent aussi une menace en attaque. Et, tous ces joueurs sont bien appuyés par leurs lanceurs. Outre Cole, les Astros comptent sur le vétéran Justin Verlander et Zack Greinke. Les trois partants ont accumulé 59 triomphes en 2019.

En relève, l’ancien des Blue Jays de Toronto Roberto Osuna sera mandaté pour fermer la porte en neuvième manche au besoin. Cette année, il a préservé 44 parties et limité l’adversaire à une moyenne de ,190.

Les atouts des Nationals

Dans le camp adverse, Martinez est loin de se retrouver démuni. Stephen Strasburg grimpera sur le monticule au cours du deuxième affrontement de la série, mercredi. Patrick Corbin et Anibal Sanchez ne sont pas vilains non plus, le second ayant alloué un seul point en 12 manches et deux tiers lors de ses deux départs en éliminatoires.

Au plan offensif, Anthony Rendon et Juan Soto seront à surveiller, eux qui ont chacun réussi 34 coups de quatre buts et fait marquer au moins 110 points en 2019. Le frappeur d’expérience Ryan Zimmerman reste dangereux malgré une saison remplie de blessures. Les Kurt Suzuki, Victor Robles, Howie Kendrick, Trea Turner et Adam Eaton auront aussi leur mot à dire. Les cinq hommes ont frappé un minimum de 15 longues balles au cours de la campagne.