Boxe

Artur Beterbiev, champion unifié de l'IBF et du WBC!

Agence QMI et TVA Sports

Publié | Mis à jour

Artur Berterbiev a remporté le combat d’unification des titres de la Fédération internationale de boxe (IBF) et du World Boxing Council (WBC) chez les mi-lourds face à l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk, qu’il a vaincu par K.-O. technique, vendredi soir, à Philadelphie.

L’arbitre a mis fin au combat au 10e round, au cours duquel Gvozdyk a visité le tapis à quelques reprises.

Voyez le K.-O. dans la vidéo ci-dessus.

Berterbiev (15-0-0, 15 K.-O.) était détenteur de la ceinture IBF tandis que Gvozdyk (17-1-0, 14 K.-O.) détenait le titre de la WBC depuis sa victoire contre Adonis Stevenson le 1er décembre dernier, au Centre Videotron.

Gvozdyk s’est retrouvé au plancher dès le premier round, mais s’est immédiatement relevé. L’Ukrainien a semblé particulièrement ébranlé par la force de frappe de son adversaire au cinquième round. Il est à nouveau tombé sous les coups de Beterbiev au sixième.

Cette défaite est la première chez les professionnels pour Gvozdyk.

Il s’agissait d’un deuxième duel entre les deux hommes, qui s’étaient affrontés il y a 10 ans chez les amateurs. Beterbiev avait arrêté l’Ukrainien au deuxième round.

Un dernier hommage à Patrick Day

Peu avant le combat de Beterbiev et Gvozdyk, un dernier hommage a été rendu au boxeur américain Patrick Day qui est décédé mercredi, quelques jours après avoir subi un K.-O. lors d’un combat à Chicago.

Le pugiliste de 27 ans s'était écroulé au 10e round à la suite d’un crochet de la gauche de son adversaire Charles Conwell, dans un combat entre super-mi-moyens. Pris de convulsions à sa montée dans l'ambulance, il avait été placé sous respirateur artificiel dès son arrivée à l'hôpital et plongé dans le coma.

Le combat round par round

10e round : Avantage Beterbiev. Beterbiev multiplie les attaques. Gvozdyk glisse au sol. Tout fonctionne pour le boxeur de Marc Ramsay. Gvozdyk met un genou au sol. Avec 40 secondes à faire à la reprise, Gvozdyk est envoyé au tapis. K.-O. technique.

9e round : Avantage Beterbiev. Dans un geste qui laisse perplexe, Gvozdyk demande à l'arbitre un bref arrêt tandis qu'il agite son gant droit. Gvozdyk chancèle et manque d'énergie. L'Ukrainien se relèvera difficilement de ce round.

8e round : Avantage Gvozdyk. Gvozdyk lance sa meilleure combinaison du combat au visage de Beterbiev, qui dépasse le septième round pour la deuxième fois de sa carrière, en 15 combats.

7e round : Avantage Beterbiev. Varié dans ses attaques, Beterbiev place trois gros directs de la gauche. ENCORE une fin de round en puissance du Russe.

6e round : Avantage Beterbiev. Beterbiev atteint Gvozdyk au corps. Le coup le plus solide du combat. Une droite fait mouche par la suite et Beterbiev termine le round en envoyant Gvozdyk dans les câbles!

5e round : Avantage Beterbiev. Un crochet de Beterbiev touche la cible. Le direct de Gvozdyk conserve son efficacité, malgré un léger manque de puissance. Beterbiev se met à travailler au corps.

4e round : Avantage Gvozdyk. La défensive de Beterbiev pare bien les coups de Gvozdyk, mais le gauche de ce dernier perce régulièrement. Beterbiev termine en puissance.

3e round : Avantage Beterbiev. La droite de Beterbiev s'impose, mais les coups au corps de Gvozdyk sont efficaces. Un jab de la droite de Gvozdyk fait mouche. Beterbiev décoche plus de coups en fin de reprise. Le duel s'annonce serré.

2e round : Avantage Beterbiev. La défense de Gvozdyk est dure à percer pour Beterviev, mais le protégé de Marc Ramsay accélère le rythme. Une droite fait mal à Gvozdyk.

1er roundAvantage Gvozdyk. Gvozdyk est l'agresseur, surtout en termes de coups au corps, mais Beterbiev encaisse sans trop de problème et se permet des répliques en fin de reprise. Le Tchétchène projette son adversaire en fin de round, mais les juges déterminent qu'il s'agit plutôt d'une glissade.

________________