Crédit : Photo: Carabins RSEQ

Football universitaire RSEQ

Un nouveau chef pour les Carabins

Publié | Mis à jour

Frédéric Paquette-Perrault sera aux commandes de l’offensive des Carabins de l’Université de Montréal, dimanche au PEPS, face au Rouge et Or de l’Université Laval.

«C’est une bonne nouvelle, a mentionné le pivot de 4e année qui revient d’une saison sabbatique après deux campagnes à McGill. Je suis content et excité d’obtenir un premier départ.»

En relève à Dimitri Morand à la fin du troisième quart, samedi dernier à Sherbrooke, dans une défaite de 23 à 15, Paquette-Perrault a lancé ses premières passes dans l’uniforme des Bleus. Il a complété 10 de ses 16 passes pour 83 verges. Il a ajouté 60 verges en 10 courses.

«Cela a fait du bien de retrouver le terrain de football et de faire des jeux avec mes coéquipiers, a-t-il raconté. C’était les premières passes que je lançais en situation de match depuis mon dernier match à McGill en 2017.»

Fortier s’y attendait

Ce changement bouleverse-t-il les plans de l’unité défensive du Rouge et Or ?

«C’est certain que ça change quelque chose, a indiqué le coordonnateur défensif Marc Fortier. Il est plus mobile. Il possède aussi un bon bras. Ce n’est pas une recrue, mais il est dans le système depuis seulement sept semaines contrairement à trois ans pour Dimitri Morand.»

«Je ne suis pas surpris de la décision, d’ajouter Fortier, et j’allais me préparer en fonction de sa présence avant de savoir qu’il serait le partant.»

Par contre, Fortier n’a pas l’intention de puiser dans les bandes vidéo des parties Laval-McGill de 2016 et 2017.

«Ce n’est pas le même système. C’est complètement différent. J’ai assez de respect et je le connais assez pour savoir ce qu’il est en mesure de réussir sans retourner voir les films de McGill.»

«Pas nerveux»

Même s’il s’agira de son premier départ cette saison, le produit des Spartiates du Vieux Montréal n’arrivera pas en terrain inconnu.

«J’ai clairement de l’expérience et je sais un peu à quoi m’attendre au PEPS pour y avoir disputé deux parties. Je ne suis pas nerveux, mais je suis excité. C’est le fun de lancer cette semaine avec les receveurs du premier groupe.»

En début de semaine, Danny Maciocia a rencontré Paquette-Perrault et le partant des sept premières parties Dimitri Morand pour les prévenir de sa décision.

«C’était important pour moi de faire comprendre à Frédéric et Dimitri qu’ils auront tous les deux un rôle important à jouer d’ici la fin de la saison, a mentionné le pilote des Bleus par voie de communiqué. Ce sont deux leaders très respectés dans notre vestiaire et leur apport est primordial aux succès de l’équipe.»