Crédit : AFP

F1

Grand Prix du Japon : déception pour Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Lance Stroll croyait bien avoir engrangé de précieux points, dimanche, au Grand Prix de Formule 1 du Japon. Malheureusement pour le pilote québécois, des problèmes techniques ont affecté l’issue de la course et ont finalement eu pour conséquence de l’exclure du top 10.

En effet, bien qu’il ait été le 10e à franchir l’arrivée, Stroll a dû se contenter du 11e rang.

«Il y a eu confusion à la fin, puisque le drapeau à damier est sorti un tour trop tôt, a expliqué le coéquipier de Stroll, Sergio Perez, sur le site officiel de Racing Point.

Après un contact avec Pierre Gasly (Toro Rosso) au 53e tour, Perez n’a pu rallier l’arrivée. En raison de la sortie hâtive du drapeau, la course a été raccourcie à 52 tours et le pilote mexicain a hérité du neuvième rang. Par conséquent, Stroll a glissé au 11e.

«Quand j’ai été sorti par Gasly, la course était déjà finie, a expliqué Perez. Avec mes nouveaux pneus, j’étais beaucoup plus rapide que lui. J’étais en avant et je lui ai laissé suffisamment d’espace pour éviter le contact.»

«C’est décevant de terminer la course de cette façon, avec une voiture endommagée, mais au moins, nous avons récolté des points pour l’équipe.»

C’est le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) qui l’a emporté devant l’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari). Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a fini troisième.

La stratégie remise en question

Pour sa part, Stroll était un peu déçu de son résultat. Le Québécois était 12e sur la grille de départ. «On avait une bonne position pour commencer la course et on a essayé de s’accrocher pour finir dans les points. Ça n’a pas fonctionné pour nous aujourd’hui, et on va analyser tout ça pour voir ce qu’on aurait pu faire mieux.»

«J'ai éprouvé des ennuis avec mes pneus dans les derniers tours, a précisé Stroll. J'ai passé l'essentiel de la course derrière Gasly, ce qui a passablement endommagé mes pneus avant. Nous avions opté pour une stratégie d'un arrêt aux puits, mais peut-être qu'une stratégie de deux arrêts aurait été préférable, car elle donne un avantage en fin de course. C'est ce qui est arrivé avec "Checo" [Perez].»

«Ça n’a pas été un choix facile aujourd’hui d’opter pour un ou deux arrêts aux puits, a convenu Otmar Szafnauer, directeur de l’équipe Racing Point. Les résultats démontrent que très peu séparaient les deux stratégies. Lance a été dans le top 10 pendant presque toute la course et il méritait les points.»

Le Québécois en obtiendra peut-être si la réclamation déposée par Racing Point à l’issue de la course pour réviser les freins de l'écurie Renault est acceptée par la Fédération Internationale de l’automobile (FIA).

Le prochain Grand Prix de Formule 1 sera celui du Mexique, le 27 octobre.