FBL-EUR-NATIONS-NED-ENG

Crédit : AFP

Soccer - Euro 2020

Allemagne et Pays-Bas pour s'échapper

AFP

Publié | Mis à jour

L'Allemagne et les Pays-Bas pourront prendre les devants dimanche, en Estonie et au Belarus, sur l'Irlande du Nord dans le groupe le plus indécis des qualifications pour l'Euro-2020, tandis que la Russie pourrait imiter la Belgique et valider son ticket.

À égalité parfaite avant leur sixième match de qualifs (12 points, 17 buts pour, 6 contre), les éternels rivaux néerlandais et allemands se joueront la tête du groupe C dans un duel à distance dans l'Est européen.

En cas de victoire respectives au Belarus et en Estonie, ce qui doit relever de la formalité pour ces géants, ce sont les Pays-Bas qui resteront premiers, grâce à la différence de buts particulière.

Mais l'occasion est surtout belle de laisser à trois points l'Irlande du Nord (3e, 12 pts), un poids moyen qui les chicane depuis le début de ces éliminatoires mais qui ne rejoue pas avant novembre.

Les Nord-Irlandais viennent en outre de perdre contre les deux poids lourds allemand (2-0 le 9 septembre avec un but de la sensation du moment Serge Gnabry) et néerlandais (3-1 jeudi, avec un doublé de Memphis Depay, intenable en sélection).

La Russie pourrait elle valider son ticket pour l'Euro en cas de victoire à Chypre. Deuxièmes avec 18 points, les Russes pourraient imiter, dans ce groupe I, la Belgique (21 pts) première nation qualifiée et qui joue au Kazakhstan pour une huitième victoire en huit rencontres.

Les vice-champions du monde croates essayeront eux de se mettre à l'abri en ramenant un succès du pays de Galles, dans le groupe E, qu'ils dominent avec 13 points devant la Slovaquie (10 pts). Si la Croatie gagne et que la Hongrie (3e, 9 pts) ne gagne pas contre l'Azerbaïdjan, elle sera qualifiée.

168e sélection pour Ramos, nouveau record d'Espagne

Le défenseur espagnol Sergio Ramos, aligné face à la Norvège en éliminatoires pour l'Euro-2020, a fêté samedi sa 168e sélection sous le maillot de la «Roja», devenant le joueur comptant le plus d'apparitions avec l'équipe d'Espagne devant son ex-équipier Iker Casillas (167).

Le capitaine du Real Madrid (33 ans) a été titularisé en défense centrale pour ce match de qualifications disputé à Oslo, quatorze ans après sa première sélection en 2005 lors d'un match amical contre la Chine (3-0).

Membre de l'équipe d'Espagne championne du monde en 2010 et double championne d'Europe en 2008 et 2012, Ramos a hérité du brassard de capitaine en 2016, date de la dernière convocation de Casillas (38 ans) en sélection.

Le défenseur originaire de Séville avait égalé le record de «San Iker» le mois dernier lors de la victoire 4-0 contre les îles Féroé en qualifications pour l'Euro.

Par ailleurs, Ramos n'est plus qu'à huit longueurs du record européen détenu par le mythique gardien italien Gianluigi Buffon (176 sélections), et à seize unités du record mondial établi par l'Egyptien Ahmed Hassan (184).