Crédit : AFP

F1

Le GP du Japon perturbé par un typhon

Publié | Mis à jour

En raison du passage du typhon Hagibis, les qualifications du Grand Prix du Japon ont été reportées à dimanche matin et les essais libres 3 ont été annulés.

Ce report reste toutefois conditionné à la météo de dimanche matin puisque de fortes rafales de vent sont encore attendues.

Si les qualifications devaient finalement être annulées sur le circuit de Suzuka, c'est le classement de la deuxième et dernière séance d'essais libres, dominée vendredi par les Mercedes du Finlandais Valtteri Bottas et du Britannique Lewis Hamilton, qui déterminerait la grille de départ en après-midi.

Les Mercedes ont précédé le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) et le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull).

Le meilleur du reste, derrière les trois équipes dominantes, est comme souvent l'Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren). Le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point), le Français Pierre Gasly (Toro Rosso) et le Britannique Lando Norris (McLaren) ont complété le top 10.

Le Québécois Lance Stroll (Racing Point-Mercedes) a quant à lui pris le 14e rang.

À l'heure de la 17e manche sur 21, la messe est presque dite au Championnat du monde.

Chez les constructeurs, Mercedes a 162 longueurs d'avance sur Ferrari. Avec 176 unités au maximum encore à prendre après le Japon, les «Flèches d'argent» peuvent être sacrées dès dimanche si elles marquent 14 points de plus que leurs rivales.

Chez les pilotes, Hamilton a 73 points de plus que son équipier Bottas, 107 de plus que Leclerc, 110 de plus que Verstappen et 128 de plus que Vettel. Avec 104 unités encore en jeu après Suzuka, le Britannique peut mathématiquement éliminer ce week-end tous ses concurrents sauf le Finlandais, que des consignes d'équipe ont déjà ramené au rang d'adjudant.

«Sécurité»

Restait vendredi soir à sécuriser le circuit, et notamment les garages et les équipements des écuries et de la F1, avant l'arrivée d'Hagibis samedi.

«En raison de l'impact prévu du typhon, Mobilityland (le promoteur du GP, ndlr) et la Fédération japonaise de l'automobile (JAF) ont décidé d'annuler toutes les activités prévues pour le samedi 12 octobre», ont expliqué les organisateurs dans un communiqué vendredi matin.

«La Fédération internationale de l'automobile (FIA) et la Formule 1 soutiennent cette décision dans l'intérêt de la sécurité des spectateurs, des concurrents et de tous sur le circuit de Suzuka», est-il ajouté.

«C'est une bonne décision, la sécurité doit être la priorité», a réagi le responsable de l'écurie américaine Haas, Guenther Steiner, résumant le sentiment général sur le paddock.

La manche japonaise a déjà été perturbée par des typhons à plusieurs reprises. En 2004 et en 2010, les qualifications ont eu lieu avant la course dimanche. Dans de très mauvaises conditions météo en 2014, le pilote français Jules Bianchi a été victime d'un grave accident ayant plus tard causé sa mort.

Le passage d'Hagibis sur le pays ce week-end a également provoqué l'annulation de deux matchs de la Coupe du monde de rugby qui devaient être joués samedi.

L'agence météo du Japon (JMA) jugeait vendredi son intensité cyclonique «très forte», soit à peine un cran de moins que le niveau maximum dans lequel Hagibis était classé précédemment.

Des rafales de vent jusqu'à 216 km/h sont attendues pour samedi matin. L'agence météo s'attend à «des vents brutaux et une mer violente»", ainsi que des précipitations record.