LHJMQ

Festival Lafrenière

Publié | Mis à jour

Alexis Lafrenière a marqué deux buts et ajouté deux aides pour mener l’Océanic à un gain de 4 à 2 sur les Tigres de Victoriaville, vendredi soir, devant les 3471 spectateurs réunis au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Lafrenière compte maintenant 22 points en neuf parties. Dmitri Zavgarodnyi a amassé trois aides tandis que l’autre membre du premier trio, Cédric Paré, a un but et une aide. «On a bien commencé. Par la suite, on a mis un peu trop de dentelles et en troisième on est revenus en force», a analysé l’entraîneur de l’Océanic Serge Beausoleil.

Départ canon de l’Océanic

L’Océanic a amorcé le match en lion en marquant deux buts dans les cinq premières minutes de jeu, dont le premier, le troisième de la saison de la recrue Zachary Bolduc, à la faveur d’un avantage numérique. Il a complété un superbe échange initié par Lafrenière et Zavgorodnyi. Moins de deux minutes plus tard, Lafrenière a poussé le retour de lancer d’Anthony D’Amours derrière le gardien Tristan Côté-Cazenave.

Les Tigres ont graduellement repris leur rythme, surtout lors d’une double supériorité numérique en fin d’engagement. L’Océanic a tenu le coup pendant la première pénalité, mais à force de bourdonner, Alexander Peresunko a inscrit son premier but en carrière avec deux minutes à faire à l’engagement.

Une deuxième période partagée

Les Tigres ont amorcé la deuxième période comme ils avaient fini la première, avec intensité. Ils ont créé l’égalité 2 à 2 par l’entremise d’Olivier Mathieu, en avantage numérique. Par la suite, les deux équipes ont obtenu de belles chances, mais les deux gardiens ont été solides. Côté-Cazeneuve a bloqué le tir de Mikaël Martel en échappée. Ellis s’est signalé à la suite d’une bourde de son défenseur Isaac Béliveau qui a remis le disque à un adversaire dans l’enclave.

L’Océanic a inscrit deux buts rapides en début de troisième période, le 11e de la saison de Cédric Paré et le septième de Lafrenière. Les Tigres ont menacé lors d’une supériorité numérique en toute fin de match, mais l’Océanic a résisté.