Steven Butler

Photo : Steven Butler Crédit : TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Boxe

Des ceintures, en voulez-vous, en voilà!

Des ceintures, en voulez-vous, en voilà!

Nancy Audet

Publié 11 octobre
Mis à jour 11 octobre

J’entends depuis plusieurs mois certaines personnes dire que la boxe est sur le déclin au Québec. Je vous avoue que cela me laisse perplexe. Je couvre ce sport à temps plein depuis huit ans et je n’ai jamais eu autant de travail.

Mais les façons de faire ont énormément changé depuis quelques années et on ne bâtit plus les carrières de la même façon. Il faut être un bon joueur d’échecs et il faut développer des relations avec les grands joueurs comme Top Rank, Golden Boy Promotions et Matchroom Sport.

Plusieurs boxeurs québécois vont se retrouver au devant de la scène au cours des prochaines semaines. Certains vont se battre pour des titres importants.

Bien sûr qu’on aimerait tous que les grands duels aient lieu au Québec, mais nos boxeurs vont devoir plus que jamais voyager pour obtenir ce dont ils rêvent : un titre mondial. Cela ne veut pas dire qu’ils ne pourront pas revenir parfois à la maison.

Butler : la chance d’une vie

Le 23 décembre, Steven Butler va se mesurer au champion WBA des poids moyens, Ryota Murata. L’affrontement aura lieu à Tokyo au Japon.

Le champion est adulé chez lui. Le Québécois devra livrer le meilleur combat de sa carrière s’il espère repartir avec la ceinture dans ses bagages.

Murata, qui a 32 ans, possède une riche expérience chez les amateurs et il a remporté l’or aux Jeux olympiques de 2012. Butler ne possède pas le même bagage, mais malgré ses 24 ans, il a déjà beaucoup d’expérience chez les professionnels. Il a disputé presque deux fois plus de combats que son rival.

Pascal devient champion régulier de la WBA

La multiplication des ceintures est un fléau, mais elle rapporte gros aux différentes organisations. Chaque fois qu’un boxeur défend son titre, une partie de sa bourse se retrouve dans les poches de la WBA.

Il est donc facile de comprendre pourquoi la WBA a décidé d’offrir le titre de super champion à Dmitry Bivol. Jean Pascal devient donc le champion régulier, et bientôt il y aura aussi un champion intérimaire.

Trois titres de champion du monde pour une seule catégorie. Faites le calcul : ça rapporte gros à la fin de l’année. Le Québécois défendra donc sa ceinture le 28 décembre face à Badou Jack. Un autre gros défi pour Pascal, qui n’a jamais reculé devant personne.  Cet homme n’a pas fini de nous surprendre.

Dicaire défendra son titre pour la troisième fois

La championne du monde IBF des poids super-mi-moyens, Marie-Ève Dicaire, fera face à Ogleidis Suarez le 23 novembre prochain, à Québec. La Québécoise va alors défendre sa ceinture pour la troisième fois.

Je ne vous cacherai pas que j’étais, comme bien des amateurs de boxe, très déçue de ce choix d’adversaire. J’étais encore plus déçue quand j’ai su que la championne de la WBA de cette catégorie, la Costaricaine Hanna Gabriels, allait se battre sur la même carte.

Pourquoi attendre? Les deux boxeuses sont au sommet. Les deux sont en forme. Les gens de Québec auraient aimé voir ce combat d’unification avant Noël. Sans rien enlever à Suarez, je ne vois pas ce qu’elle va apporter de plus à Dicaire. La Québécoise est prête pour un grand défi.

Le géant Makhmudov va défendre son titre NABF

Le 7 décembre prochain, Arslanbek Makhmudov va défendre son titre NABF pour la première fois. J’attendais avec impatience le nom de son adversaire. Quand j’ai su que c’était Samuel Peter, j’étais aussi un peu déçue. Je sais que c’est presque impossible de trouver un adversaire à Makhmudov. La liste des boxeurs qui refusent de l’affronter est longue.

L’Américain de 39 ans a affronté plusieurs des meilleurs poids lourds de la planète, dont les frères Klitschko. Il a disputé quatre combats en 2019, alors on sait qu’il est en forme. On verra si le Russe sera plus expéditif que Hughie Fury, qui a envoyé Peter au pays des rêves au septième round en juillet dernier.

D’autres ceintures au menu

Kim Clavel, Junior Ulysse et Erik Bazinyan devraient aussi se battre pour des ceintures au cours des prochaines semaines. On peut s’attendre à des annonces avant la fin du mois.

Clavel se battra au Centre Bell le 7 décembre prochain. Tant qu’à Ulysse et Bazinyan, ils vont disputer leurs prochains combats aux États-Unis durant le mois de décembre.

Disons que les patrons d’Eye of the Tiger Management vont prendre l’avion souvent au cours des prochains mois!