Canadiens de Montréal

«Carey est très déçu»

Publié | Mis à jour

En fin de troisième période face aux Red Wings de Detroit, les Canadiens de Montréal étaient dans le coup. Ils ne tiraient de l’arrière que par un but.

Pendant que le pointage de 3-2 persistait, le gardien Carey Price multipliait les arrêts. L’homme masqué du Bleu-blanc-rouge a fermé la porte à Darren Helm lorsque celui-ci s’est échappé à la suite d’un tir bloqué.

Il a effectué 30 arrêts au match d’ouverture locale de jeudi.

«Carey est très déçu de la défaite. Pour lui, ce qui est important, et c’est normal, c’est la victoire», a indiqué le journaliste Renaud Lavoie après la rencontre.

«Si ce n’était pas de Carey Price, jamais les Canadiens n’auraient eu, surtout en fin de troisième période, de chances de remporter ce match.»

Le gardien de 32 ans a dit, avant la saison, qu’il s’impatientait de gagner. Ses coéquipiers en ont pris note.

«Il y a des joueurs qui le savent et qui le disent quand ils se parlent entre eux : "si ce n’est pas de Carey Price, on est vraiment dans le trouble. On n’a pas beaucoup de chances de remporter des matchs de hockey".»

«C’est encore une fois la preuve.»

Les Red Wings l’ont emporté 4-2 pour savourer leur premier gain en temps réglementaire depuis 2007.

Ci-dessus, voyez l'intervention de Renaud Lavoie à «Dave Morissette en direct».