MLB

Le gérant des Dodgers sévèrement montré du doigt

Publié | Mis à jour

Le gérant des Dodgers, Dave Roberts, reçoit une pluie de critiques à Los Angeles à la suite de l’élimination de son équipe, mercredi soir, face aux Nationals de Washington.

«Si le blâme tombe sur moi, je n’ai aucun problème avec ça, avait commenté Roberts, devant les nombreux journalistes, au terme de la défaite de 7 à 3 subie en 10 manches lors du cinquième match de la série de division de la Ligue nationale.

«Je crois que mon travail est de mettre les joueurs en meilleure position possible pour obtenir du succès et si ça ne fonctionne pas, il y aura toujours des critiques. Je n’ai aucun problème à prendre ça sur mes épaules.»

En plus de différents médias, plusieurs partisans, via les réseaux sociaux, ont notamment remis en doute la décision de faire confiance à Clayton Kershaw en relève. Celui-ci a accordé deux circuits en solo, à Anthony Rendon et Juan Soto coup sur coup, en début de huitième manche pour permettre aux Nationals de créer l’égalité.

«Il y aura toujours des gens pour contester quand les choses ne fonctionnent pas, mais je prendrais une chance n’importe quand avec Clayton», a affirmé Roberts, se portant ainsi à la défense du gaucher.

«J’ai laissé tomber les gars, c’est un sentiment terrible, a pour sa part convenu Kershaw, cité sur le site web du baseball majeur. J’avais un travail à faire et c’était d’obtenir trois retraits.

«J’ai effectué un retrait, mais pas les deux autres. Ils ont frappé la balle de l’autre côté de la clôture et ç’a nous a coûté le match. Je n’ai aucune excuse, je n’ai simplement pas effectué les lancers correctement.»

Pourquoi pas Kenley Jansen?

Avec une égalité de 3 à 3, les Dodgers étaient pourtant encore dans le coup. Cette fois, il y a lieu de se questionner sur le choix de miser sur le releveur Joe Kelly en 10e manche plutôt que de faire confiance à Kenley Jansen, pourtant spécialiste des fins de match pour la formation de Los Angeles.

Jansen a lui-même eu à répondre à une question visant à savoir s’il avait été surpris de ne pas avoir été envoyé dans la mêlée plus tôt, que ce soit en huitième, en neuvième ou encore, pour amorcer la 10e manche.

«Tu ne peux pas regarder derrière et y aller avec des "si", a tranché Jansen, qui a conclu le début de la 10e au monticule. Une chose que je sais, c’est que nous avons tout donné durant toute l’année. Nous avons bataillé.»

Saison foutue

Les Dodgers avaient complété la saison régulière avec un dossier de 106-56 pour dominer la Nationale. Seuls les Astros de Houston (107-55), dans l’Américaine, ont présenté un meilleur rendement à travers le baseball majeur.

Au-delà des lanceurs, il faut que rappeler que les Dodgers n’ont marqué qu’un total de quatre points lors des deux derniers matchs de la série face aux Nationals. Le voltigeur Cody Bellinger a notamment déçu avec aucun point produit dans cette série. Il a par ailleurs affiché une moyenne au bâton de ,211.

Le receveur Will Smith a pour sa part été limité à un seul coup sûr en 13 présences officielles au marbre (.077).