Anthony Mantha

Photo : Anthony Mantha Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Anthony Mantha a traversé une période sombre

Publié | Mis à jour

Anthony Mantha n’a pas peur de parler de ses objectifs personnels. Avant l’ouverture de la saison, il espérait marquer 30 buts pour une première fois. Après ses deux premiers matchs, il a dit aux collègues de Detroit qu’il devrait probablement revoir ses objectifs à la hausse.

«Oui, je veux marquer 30 buts, a répliqué Mantha. C’est la confiance qu’il faut. C’est mon objectif premier, ça l’a été les deux dernières saisons et je ne l’ai pas atteint. Après on va voir ce qui va se passer.»

Le parcours de Mantha reste intimement lié à celui de Blashill. Il a fait ses premiers pas dans la Ligue américaine en 2014-2015 avec Blashill derrière le banc. La saison suivante, Blashill remplaçait Mike Babcock à Detroit. L’Américain de 45 ans n’a pas toujours été tendre avec son jeune attaquant, n’hésitant pas à le renvoyer à Grand Rapids lors des premières saisons.

Aujourd’hui, Blashill croit que son protégé peut atteindre le statut d’un ailier d’impact.

«Il a une chance de le prouver tous les soirs. Est-ce que je pense qu’il est prêt? Oui, je crois qu’il est prêt. Il est prêt mentalement et physiquement. Il a ajouté du poids et des muscles au cours des dernières années. Il est maintenant un gros, gros, gros ailier, il patine très bien, il a un tir foudroyant, il a de bonnes mains et il fait de bonnes passes. Il a vraiment tous les outils pour connaître du succès dans la LNH.»

«Mentalement, il a eu des hauts et des bas, a-t-il continué. Il a traversé des périodes plus sombres. Je l’ai déjà dit dans le passé. Mais quand tu parviens à garder la tête en dehors de l’eau dans les périodes difficiles, ça fait de toi un meilleur joueur.»