Washington Capitals v Philadelphia Flyers - Game Six

Crédit : AFP

LNH

Une «chambre de la rage» pour les partisans des Flyers

Publié | Mis à jour

Les supporteurs des Flyers de Philadelphie susceptibles d’être fâchés de la performance de leur équipe préférée, de la victoire de l’adversaire ou du travail des arbitres pourront se défouler comme bon leur semble au Wells Fargo Center cette saison.

Effectivement, l’organisation de la Pennsylvanie a annoncé sur les réseaux sociaux mercredi la création d’une «chambre de la rage» (en anglais, la «Rage Room»), qui sera située derrière un bar de l’édifice. À l’intérieur de celle-ci, les partisans pourront tout démolir sur leur passage, moyennant 35 $ pour cinq minutes. Un forfait à 60 $ est offert pour deux personnes.

La pièce en question comprendra des articles ménagers que les amateurs auront l’occasion de fracasser à l’aide de masses et de bâton de hockey ou de baseball. D’ailleurs, le compte Twitter des Flyers a illustré le tout à sa façon dans une vidéo où une animatrice s’en prend à des écrans de télévision, peu avant que la mascotte Gritty n’ajoute son grain de sel en frappant un miroir et de la vaisselle.

Le réseau ESPN a également précisé que les séances de démolition seront supervisées par des employés qui oeuvreront dans un local adjacent. Les clients devront porter un équipement les protégeant, notamment un casque avec visière complète.

«Le concept est certainement unique et non traditionnel. Nous sommes allés de l’avant après que des gens nous eurent dit qu’il s’agissait là d’une idée originale pour avoir du plaisir sans faire de mal à autrui», a déclaré la présidente des opérations d’affaires des Flyers, Valerie Camillo, à ESPN.

Les amateurs des Flyers n’ont pas vu leurs favoris gagner la coupe Stanley depuis 1975. Philadelphie n’a pas participé aux séries la saison dernière.