Les Partants

Les Hurricanes ont toutes les raisons de célébrer

Publié | Mis à jour

Les Hurricanes de la Caroline connaissent un début de saison pour le moins convaincant, ayant signé une quatrième victoire en autant de sorties, mardi.

À LIRE AUSSI: La rivalité Tkachuk - Doughty à son comble!

En l’emportant 6 à 3 contre les Panthers à Sunrise, ils ont égalé le meilleur départ de l’histoire de la concession. Les Whalers de Hartford avaient aussi gagné leurs quatre premiers duels en 1995-1996.

«C’est une équipe qui a une bonne chimie. Jake Gardiner, Erik Haula et Ryan Dzingel sont aussi de bons ajouts et ils ont maintenant le bon groupe pour aller de l'avant», a commenté leur ancien défenseur Aaron Ward lors d’une entrevue accordée à l’émission Les Partants, mercredi.

L’homme de 46 ans se réjouit d’ailleurs pour l’entraîneur-chef Rod Brind’Amour, avec qui il a évolué durant quatre saisons à Raleigh et soulevé la coupe Stanley en 2006. Il ne doute pas une seconde que son approche est la bonne avec le jeune groupe des Hurricanes.

«Les joueurs savent exactement quoi faire sur la glace et ils connaissent bien les attentes de l’entraîneur. Ils jouent avec la même intensité à chaque présence», a-t-il affirmé.

Si Ward se dit impressionné par les «Bunch of jerks», il l’est beaucoup moins par les maigres foules au BB&T Center, le domicile des Panthers. Mardi, seulement 11 638 billets ont été vendus pour le match.

«C’était l’Halloween en Floride! Tout le monde est venu habiller en siège!», a-t-il ironisé.