Winnipeg Jets v New Jersey Devils

Crédit : AFP

LNH

Wayne Simmonds de l’autre côté de la rivalité

Publié | Mis à jour

Échangé par les Flyers de Philadelphie l’an dernier, Wayne Simmonds effectuera un retour mercredi au Wells Fargo Center, mais cette fois-ci, dans l’uniforme des Devils du New Jersey.

«Ce sera très bizarre, mais je devrai m’assurer d’être préparé physiquement et mentalement pour ce match. Je suis prêt à ramener les deux points pour les Devils du New Jersey», a commenté le principal intéressé dans une vidéo des Devils diffusée, lundi, sur leur compte Twitter.

Le séjour de Simmonds avec les Flyers s’est terminé un peu en queue de poisson. L’ailier droit disputait la saison la plus difficile de sa carrière lorsqu’il a appris qu’il avait été troqué aux Predators de Nashville en retour de Ryan Hartman.

Devenu joueur autonome au terme de la saison 2018-2019, Simmonds a accepté une offre d’un an et cinq millions $ de la part des Devils. Hartman n’a pas non plus convaincu sa nouvelle formation de lui offrir un contrat. Il s’aligne désormais pour le Wild du Minnesota.

«J’espère recevoir quelques applaudissements, a confié Simmonds. J’ai passé huit ans dans cette communauté. J’ai eu beaucoup de plaisir à Philadelphie. Je ne regrette absolument aucun de mes moments dans cette organisation.»

Avec les Flyers, Simmonds a récolté 378 points en 584 rencontres. Il a également disputé trois saisons avec les Kings de Los Angeles, l’équipe qui l’a repêché au 61e rang en 2007. Avec les Devils, le joueur de 31 ans amorce sa 12e saison dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Apprécié de ses coéquipiers

Reconnu pour son jeu robuste et ses talents d’agitateur, Simmonds a autrefois fait les malheurs des joueurs des Devils, qui entretiennent une féroce rivalité avec les Flyers depuis quelques décennies.

«C’est le genre de joueur que tu hais affronter, mais que tu adores avoir comme coéquipier, a admis le gardien Cory Schneider. Il est génial. Il est beaucoup plus sympathique en dehors de la patinoire qu’il parait l'être sur la glace. Il ne s’en laisse jamais imposer et se tient debout pour ses coéquipiers.»

«Je suis certain qu’il aura une ovation debout, croit quant à lui son nouvel entraîneur John Hynes. C’est tellement un bon joueur d’équipe et il fait tout pour le groupe. Il n’a pas choisi d’être échangé par les Flyers. Il a fait plein de bonnes choses là-bas, ce qui nous a impressionnés et poussés à aller le chercher. Il défend ses coéquipiers, on l’a vu avec Taylor Hall lors du dernier match. J’anticipe qu’il sera bien accueilli».

Lundi, Simmonds complétait un trio formé de Blake Coleman et du premier choix au dernier repêchage Jack Hughes. D’ailleurs, après s’être entraîné avec Hughes, Simmonds a dit considérer son jeune coéquipier comme un magicien avec la rondelle.