Alouettes

«On va se créer un moment»

Publié | Mis à jour

De passage à l’émission JiC lundi après-midi, l’entraîneur-adjoint de la ligne à l’attaque des Alouettes Luc Brodeur-Jourdain n’a pu cacher sa joie à l’idée de voir le club participer aux éliminatoires pour la première fois depuis 2014.

C’est en affichant un large sourire que le nouveau retraité a expliqué pourquoi les Alouettes ont connu tant de succès cette saison.

D’abord, il y a l’éclosion du quart Vernon Adams Jr. qui «ne doit pas être parfait [...] mais qui doit limiter les erreurs.»

Ensuite, il y a le groupe de porteurs de ballon mené par William Stanback. «C’est un porteur de ballon extrêmement menaçant et dynamique. Il doit peser 240 livres, puis nous avons de la difficulté à l’attraper dans les pratiques. C’est un animal!»

Finalement, le groupe de receveurs est aussi digne de mention. «C’est un groupe de receveurs jeune.»

Pour une première fois depuis longtemps, les Alouettes ont la cote à travers la LCF. Selon Jean-Charles Lajoie, «c’est le club que personne ne veut affronter en éliminatoires.» Sauf que d’un autre côté, «il ne faut pas se leurrer non plus, il faut voir la réalité en face» pense Brodeur-Jourdain.

«On a une équipe qui tôt dans le match, ne performe pas extrêmement bien. On tire de l’arrière, mais on reste une équipe combattive tout au long du match et c’est peut-être là que notre fameuse jeunesse vient avoir un impact, parce qu’en fin de rencontre, on devient performant.»

N’en demeure pas moins que la fièvre du football est de retour à Montréal. Lors de la dernière rencontre des Moineaux à domicile, les partisans ont allumé leurs téléphones pour faire de la lumière. L’ancienne vedette des Als en parle encore avec émotion : «C’était de toute beauté» a-t-il commenté lorsque l’animateur lui a rappelé ce moment. «J’ai revécu l’énergie du Stade Percival-Molson. [...] Ça venait à 100% du monde de la place. Ils se sont dit : on va se créer un moment. C’était de toute beauté.»

Pour écouter l’entrevue complète, voyez la vidéo ci-dessus.