Winnipeg Jets v New York Islanders

Crédit : AFP

LNH

Les Jets très mal en point

Publié | Mis à jour

Les temps sont plutôt difficiles chez les Jets de Winnipeg, frappés par quelques blessures au sein de leur brigade défensive, et ils espèrent que celle-ci deviendra plus étanche à mesure que la saison avancera.

La formation manitobaine a perdu des éléments importants pendant l’été, puisque Jacob Trouba, Tyler Myers et Ben Chiarot se trouvent sous d’autres cieux. Puis, le vétéran Dustin Byfuglien a décidé de s’éloigner momentanément afin de réfléchir à son avenir professionnel. Enfin, les pépins physiques ont commencé à ennuyer les Jets : Nathan Beaulieu (haut du corps) est sur le carreau pour environ un mois et voilà que Josh Morrissey a raté la rencontre de dimanche face aux Islanders de New York à cause d’une blessure au haut du corps subie pendant la séance d’échauffement.

Aussi, les résultats sont révélateurs. Avec des arrières obscurs comme Carl Dahlstrom, Ville Heinola, Neal Pionk, Tucker Poolman et Anthony Bitetto, la troupe de l’entraîneur-chef Paul Maurice peut se compter chanceuse d’avoir gagné une fois en trois parties depuis le début du calendrier régulier. Ayant accordé 14 buts, Winnipeg espère resserrer sa défense dans les jours à venir.

«Notre jeu défensif n’a pas été bon, a commenté l’attaquant Patrik Laine au quotidien "Winnipeg Sun". Nous ne blâmons pas personne. Tout le monde sait que nous avons plusieurs nouveaux joueurs dans l’équipe, surtout à la ligne bleue, mais ils ont bien fait. Ce n’est pas de leur faute. Nous n’avons pu leur donner le soutien requis. Tous doivent travailler ensemble sur la glace, ce qu’on n’a pas fait.»

Heureux quand même

En dépit du total de buts concédés, Maurice se dit satisfait de la performance de ses défenseurs.

«Ce fut très bien dans l’ensemble, a-t-il dit après l’échec de 4 à 1 aux mains des Islanders de New York, dimanche. Ville Heinola a joué 23 minutes aujourd’hui et il a 18 ans seulement. Neal Pionk a été très efficace. Il y a Dmitry Kulikov qui joue sur son côté opposé au sein de la première paire et cela modifie bien des choses. C’est compliqué pour ces gars-là, mais ils composent adéquatement avec la situation. Je ne suis pas déçu de l’effort.»

Par ailleurs, l’instructeur a de bons mots à l’endroit du gardien Laurent Brossoit, qui a participé aux deux derniers affrontements des siens après une contre-performance de Connor Hellebuyck, jeudi.

«Malheureusement, il a été fantastique. Quand vous jouez aussi bien que lui, vous méritez un nombre de buts accordés moins élevé et vous devriez être assis devant votre casier avec de meilleures sensations. Il est ainsi depuis le début du camp d’entraînement.»