Todd McLellan

Photo : Todd McLellan Crédit : AFP

LNH

Todd McLellan a «énormément aidé» Connor McDavid

Publié | Mis à jour

Même si les Kings de Los Angeles se sont avoués vaincus 6 à 5 à leur première rencontre de la saison, leur nouvel entraîneur-chef Todd McLellan a reçu beaucoup de commentaires élogieux à son retour à Edmonton, samedi.

«Habituellement, lorsque je regarde le calendrier des matchs, je prends note de quelques dates, a déclaré McLellan au quotidien Edmonton Journal avant la rencontre de samedi. De quoi aura l’air la période des Fêtes? Quand sera la pause du match des étoiles? Je cherche les séries de deux parties en deux soirs. Éventuellement, je regarde contre qui nous ouvrons la saison et j’ai vu que c’était Edmonton.»

Avant de rejoindre les Kings cet été, McLellan a passé quatre saisons derrière le banc des Oilers et assisté aux débuts dans la Ligue nationale de hockey (LNH) des super-vedettes Connor McDavid et Leon Draisaitl.

«Il m’a aidé énormément, surtout lors de ma première saison. Il était toujours patient avec moi, a révélé McDavid au même journal. Quelques fois, je ne méritais peut-être pas de jouer autant, mais il continuait quand même à m’envoyer sur la patinoire. J’ai vraiment apprécié cette attention.»

«Il m’a poussé à devenir meilleur que Connor, a mentionné Draisaitl. Je sais que Connor est le meilleur joueur du monde, mais je crois qu’un peu de compétition à l’interne a fait de nous de meilleurs hockeyeurs.»

Valorisant

«D’entendre Connor et Leon parler ainsi vaut beaucoup pour moi, a réagi le pilote des Kings. J’espère avoir eu un impact positif sur le début de leur carrière. Peut-être que nous nous retrouverons un jour lors d’un dîner du Temple de la renommée, au moment où les deux seront intronisés. J’espère que ça arrivera.»

McLellan a été limogé par les Oilers au début de la saison 2018-2019. Il a conservé une fiche de 123-119-24 pendant son passage. Sous son règne, Edmonton n’a atteint les séries qu’à une seule occasion, en 2016-2017, s’inclinant en sept matchs face aux Ducks d’Anaheim au deuxième tour. C’était toutefois la première participation éliminatoire des Oilers depuis 10 ans.

Avec les Kings, l’entraîneur a déclaré avoir plus de chances de lutter pour la coupe Stanley qu’avec les Oilers. L’an dernier, Los Angeles a conservé une fiche de 31-42-9 bonne pour 71 points, dans la féroce section Pacifique de l’Association de l’Ouest.