Sabres c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Le CH a rendez-vous avec des Sabres méconnaissables

Publié | Mis à jour

Prochains adversaires du Canadien de Montréal, les Sabres de Buffalo ont entrepris la saison sur les chapeaux de roue. Invaincus à leurs deux premières sorties, ils ont même servi une leçon de hockey aux Devils du New Jersey, samedi soir, à leur match d’ouverture à domicile, en s’imposant 7-2.

Les succès des Sabres ne sont certainement pas étrangers à l’arrivée de l’entraineur-chef Ralph Krueger, qui a remporté son premier match avec l'équipe jeudi dernier contre les Penguins, à Pittsburgh (3-1).

«Comme les partisans, nous voyons aussi que l’équipe est différente, a dit l'ex-joueur des Sabres Michael Peca dans une entrevue publiée dimanche sur le site officiel de l’équipe. Je crois que Ralph les pousse à jouer un hockey plus instinctif. Ils n'analysent pas trop le jeu. On voit la différence. [...] C’est vraiment bien de les voir jouer comme ça.»

Observateur très attentif de l’évolution de son ancienne équipe, Don Luce remarque que les Sabres présentent cette saison du jeu plus agressif, plus hermétique à leur ligne bleue et exerce une pression constante sur l’adversaire.

«Ils utilisent leur vitesse pour appliquer de la pression sur la rondelle, pour créer des revirements. Je crois que c’est le style que Ralph veut les voir jouer. Ils forcent l’équipe adverse à commettre des erreurs», a dit Luce.

Pas de pitié

Contre les Devils, les Sabres ont présenté du jeu robuste et endiablé. La solide mise en échec de Jake McCabe à l’endroit de Taylor Hall ainsi que les doublés de Victor Olofsson et de Sam Reinhart ont ravi les quelque 19 070 spectateurs en délire qui ont assisté à ce premier match de la saison à Buffalo.

«Les partisans veulent voir des joueurs qui travaillent fort et qui rivalisent, a raconté Kyle Okposo, qui a marqué son premier but de la saison contre les Devils. C’est ce que nous avons fait ce soir [samedi]. Nous avons joué comme des cols bleus et nous les avons sortis du match. C’était vraiment plaisant. C’est comme si nous avons suffoqué les deux équipes contre qui on a joué jusqu’à présent. Je veux vivre d’autres soirées comme ça.»

Les Sabres visiteront les Blue Jackets lundi, à Columbus, avant de recevoir le Tricolore, mercredi.