Canadiens c. Maple Leafs

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Qu’on laisse les jeunes s’exprimer!

Qu’on laisse les jeunes s’exprimer!

Michel Bergeron

Publié 05 octobre
Mis à jour 05 octobre

Nous sommes souvent durs avec le Canadien de Montréal, moi le premier. Le premier match de l’équipe à Raleigh, jeudi soir, me donne envie d’être positif, et j’aimerais l’être le plus longtemps possible. Pour ça, j’ai une seule demande : qu’on laisse les jeunes s’exprimer !

Jesperi Kotkaniemi et Jonathan Drouin n’ont pas été épargnés pendant le camp d’entrainement. Avec raison, avouons-le, puisqu’ils n’ont pas joué du grand hockey lors des matchs présaisons.

D’importants points d’interrogation ont été soulevés, et les deux talentueux attaquants ont répondu de la meilleure des façons jeudi soir en formant le meilleur trio du CH avec Joel Armia.

Je suis persuadé que Drouin et KK voulaient faire taire leurs détracteurs jeudi soir. Dans le cas du Québécois, il a disputé l’un de ses meilleurs matchs depuis belle lurette. Il patinait bien et contrôlait la rondelle comme lui seul sait le faire.

Rendons-leur le crédit qu’ils méritent : ils ont été à la hauteur.

Maintenant, afin que je conserve ce positivisme, j’ose espérer qu’on ne tombera pas dans le vilain piège de vouloir les encadrer chez le Tricolore.

Les patineurs comme KK, Drouin ou Nick Suzuki jouent avec instinct. Ils l’ont fait toute leur vie, et c’est ce qui leur a permis d’atteindre la Ligue nationale de hockey. Laissons-les s’exprimer et, de grâce, ne nous concentrons pas trop sur les erreurs qu’ils vont commettre. Parce que, oui, des bourdes, ils vont en faire. Mais, en fin de compte, ils feront gagner l’équipe plus souvent que l’inverse.

L’importance d’octobre

J’ai aimé le match du Tricolore jeudi. S’ils désirent connaître du succès, ils devront jouer en unité de cinq comme ils l’ont fait face aux Hurricanes. En fait, ils n’ont pas d’autres choix parce que l’équipe n’a pas le luxe de compter sur une méga vedette en attaque qui peut gagner des matchs à lui seul.

Le CH ne peut se permettre de connaître un laisser-aller en octobre. Le premier mois de l’année est trop important pour la suite des choses et l’histoire tend à prouver que les points emmagasinés en octobre font souvent une différence à la fin.

L’Est coriace

Mais surtout, l’Association de l’Est a rarement semblé aussi compétitive que cette année. Évidemment, il y a les puissances habituelles, les Maple Leafs de Toronto et le Lightning de Tampa Bay, mais les Bruins de Boston et les Capitals de Washington seront encore sérieux. Il faut aussi se méfier des Rangers de New York qui devraient être redoutables grâce à leur nouvelle acquisition, Artemi Panarin, ainsi que les Devils du New Jersey qui ont ajouté beaucoup de talent en attaque, notamment avec le défenseur P.K. Subban et le premier choix du dernier repêchage, Jack Hughes.

Mention aux Sabres de Buffalo qui, sans faire trop de bruit, s’approchent de la maturité et ils pourraient fort bien batailler pour une place en séries éliminatoires.

Ménager Price

Ceci étant dit, malgré tout le positif qui a pu ressortir du premier match de la saison du Tricolore, l’équipe devra trouver un moyen de ménager son gardien de but vedette. Carey Price a fait face à 43 lancers contre les Hurricanes, et le Canadien ne peut se permettre d’accorder un barrage de tirs aussi important à ses adversaires s’il désire compter sur Price pour un maximum de départs.

Mais bon, concentrons-nous sur le positif. Je veux l’être le plus longtemps possible.

- Propos recueillis par Kevin Dubé

LES ÉCHOS DE BERGIE

Gagner à Laval

Le Rocket de Laval a annoncé l’identité de son capitaine et de ses assistants pour la saison à venir. Xavier Ouellet portera à nouveau le « C » tandis que Dale Weise et Karl Alzner serviront comme assistants-capitaine. D’un côté, j’ai envie de dire qu’on repassera pour le développement, mais de l’autre, je vois un message clair là-dedans : on veut enfin gagner à Laval. L’entraîneur Joël Bouchard mérite une équipe qui peut faire un bout de chemin et il aura plusieurs vétérans pour l’aider à le faire, en ajoutant les Charles Hudon et Matthew Peca. Le Rocket est l’équipe de la LAH comptant la plus grosse masse salariale, aussi bien en faire quelque chose de positif en essayant de gagner. Tant et aussi longtemps que les jeunes de l’organisation ne sont pas mis de côté.

Une biographie attendue

La biographie de Serge Savard sera en vente dans les librairies le 9 octobre prochain. Cet ouvrage sera assurément très intéressant à lire et, si vous manquez d’idées pour vos cadeaux de Noël, en voilà une ! Savard a été l’un des grands capitaines de l’histoire du Canadien en plus de faire sa marque comme directeur général de l’équipe. Il a marqué l’histoire de la LNH et fait partie de l’une des meilleures équipes de tous les temps. Le « Big Three » qu’il formait avec Larry Robinson et Guy Lapointe restera gravé dans la mémoire collective. En plus, dans son rôle de directeur général, Savard a été l’un de ceux qui a fait le plus confiance aux joueurs québécois. Je sais que les temps ont changé et qu’il y en a moins aujourd’hui, mais c’est quand même un exploit qui mérite d’être reconnu.

Louis Domingue tabletté

Le Lightning de Tampa Bay a écarté Louis Domingue de ses plans et le gardien se retrouve dans la Ligue américaine de hockey en attente de la suite des choses. C’est dommage pour lui et un peu du déjà-vu puisque les choses ne s’étaient pas bien terminées avec les Coyotes de l’Arizona non plus. Je lui souhaite de se trouver une équipe le plus rapidement possible.