Ville Heinola et Anthony Bitetto

Photo : Ville Heinola et Anthony Bitetto Crédit : AFP

LNH

Les Jets ne s'ennuient pas des absents

Publié | Mis à jour

Cette saison, les Jets de Winnipeg doivent composer avec une défensive rapiécée, après la perte de plusieurs éléments importants au cours de l’été.

Autrefois menaçants (et imposants), les Jets ont perdu les services de Dustin Byfuglien, Tyler Myers, Jacob Trouba et Nathan Beaulieu récemment. À 6 pi 5 po pour Byfuglien et 6 pi 8 po pour Myers, on peut dire sans se tromper que ce sont des absents de taille. Le premier des deux est en réflexion sur son avenir tandis que le deuxième a rejoint les Canucks de Vancouver.

Trouba a été échangé aux Rangers de New York après un feuilleton qui a duré plusieurs mois. Le jeune défenseur s’était avéré un bon complément offensif pour les Jets. Même s’il n’est pas un élément indispensable à Winnipeg, Beaulieu est quant à lui à l’écart du jeu pour un mois en raison d’une blessure au haut du corps.

De plus grandes responsabilités

Avec les absents, Josh Morrissey se voit donner plus de responsabilités cette saison par l’entraîneur Paul Maurice. Morrissey a joué pendant 27 minutes vendredi lors du gain en fusillade des Jets face aux Devils du New Jersey. C’est aussi le cas pour Neal Pionk, acquis dans l’échange qui a impliqué Jacob Trouba.

Une autre belle surprise en ce début de saison est la tenue du choix de premier tour (20e au total) des Jets en 2019, Ville Heinola. Le défenseur de 18 ans a obtenu deux mentions d’aide en autant de rencontres et a été utilisé en avantage numérique. D’ailleurs, sa sélection par Winnipeg a été possible grâce au choix de premier tour des Rangers acquis pour Trouba.

«Il y a beaucoup de confiance dans son jeu, sans tomber dans l’arrogance, a déclaré Maurice au Winnipeg Sun après la rencontre de vendredi. Il sait quand il a le temps de faire un jeu, comment bouger la rondelle, comment trouver un joueur dans l’ouverture et tout ça sans se mettre en danger.»

«Il utilise son corps de la bonne façon et il n’a pas peur de confronter des gars imposants comme Wayne Simmonds ou Miles Wood. Il joue intelligemment», a continué de vanter l’entraîneur-chef.

À cette défensive remaniée, il faut ajouter les noms de Tucker Poolman, qui a obtenu une promotion après avoir passé la dernière saison dans la Ligue américaine, et Anthony Bitetto, une autre acquisition estivale des Jets.

Finalement, le top 6 en défensive est complété par le vétéran Dmitry Kulikov, qui connaît lui aussi un bon début de campagne et qui a obtenu un premier but en plus de deux ans, vendredi.