Lutte

Cette semaine dans l’univers de la WWE: SmackDown, l’étoile de la semaine

Cette semaine dans l’univers de la WWE: SmackDown, l’étoile de la semaine

Patric Laprade

Publié 05 octobre 2019
Mis à jour 05 octobre 2019

Malgré toutes les discussions autour de la nouvelle guerre des mercredis soirs entre la WWE et l’AEW, c’est la première de SmackDown à FOX qui a volé la vedette à tout le monde cette semaine. Pas tant pour la qualité de ses matchs que pour les nouvelles qui en sont sorties.

Comme il fallait s’y attendre, Brock Lesnar est devenu le tout nouveau champion de la WWE, un titre qu’il n’avait pas eu depuis 2015. La victoire de Brock est la plus rapide de l’histoire pour un match de championnat de la WWE. Bien que la WWE rapporte que Diesel avait remporté la victoire contre Bob Backlund en 1994 en 8 secondes, la réalité est qu’il l’avait défait en 9,16 secondes. Lesnar a remporté le match d’hier en 8,55 secondes. Je peux me tromper de quelques centièmes de secondes, mais dans tous les cas, il y a une bonne demi-seconde de différence entre les deux matchs.

C’était le bon moment d’enlever le titre à Kingston. Sa popularité avait chuté considérablement. Certains critiqueront la façon avec laquelle on a décidé de lui enlever le titre, mais de mon côté, j’ai bien aimé. En arts martiaux mixtes, un combattant va préférer se faire battre rapidement par un coup de poing chanceux ou une manœuvre sortie de nulle part que de faire huit minutes de combat et, par le fait même, exposer ses faiblesses et montrer que son adversaire est supérieur.

Du pur génie: l’histoire entre Brock et Cain

Mais au-delà de la victoire rapide et changement de titre, la vraie histoire est l’arrivée de Cain Velasquez.

Pour ceux qui sont moins familiers avec le MMA, Velasquez a été deux fois champion du monde des poids lourds avec le UFC et y détient plusieurs records. Malgré tous ses accomplissements, la victoire la plus importante en ce qui nous concerne, c’est lorsqu’il a remporté le titre des poids lourds pour la toute première fois, le 23 octobre 2010, face à nul autre que... Brock Lesnar!

Lesnar était sur une lancée au UFC. Après avoir perdu son premier combat contre Frank Mir, il était sur une séquence de quatre victoires consécutives avant d’affronter Cain, dont une sur Randy Couture pour remporter le titre, ainsi qu’une autre dans son match revanche contre Mir à UFC 100, l’un des plus gros succès en PPV de l’histoire de l’organisation. Contre toute attente, Velasquez avait battu Lesnar par TKO au premier round.

Lorsque Rey Mysterio, que Brock avait tout simplement démoli lundi à Raw, est apparu sur la rampe accompagné de Cain, Paul Heyman et Lesnar ont réagi comme s’ils avaient vu un fantôme apparaître devant leurs yeux. Une réaction qu’on n’a pas vue souvent chez Brock. Et c’est ça la beauté de la chose.

Lesnar a souvent clamé haut et fort qu’il avait battu tout le monde dans ce business et à juste titre. Pour chaque défaite qu’il a subie depuis son retour en 2012, il a vengé chacune d’entre elles, que ce soit contre Triple H, l’Undertaker, John Cena, Roman Reigns, Goldberg ou plus récemment Seth Rollins. En MMA, seuls Velasquez et Alistrair Overeem détiennent des victoires contre lui que Brock n’a pas été capable de venger, celle contre Velasquez étant la plus importante puisqu’elle était pour le titre.

Quel est l’avenir de Velasquez à la WWE?

C’est une superbe histoire qu’on raconte en embauchant Velasquez. Ce dernier n’a toujours pas pris sa retraite du MMA, mais l’athlète de 37 ans est un amateur de lutte depuis sa tendre enfance et, tout comme Ronda Rousey, il voulait absolument en faire une fois dans sa vie.

Après s’être entrainé une première fois en juillet 2018 au centre de performance de la WWE en Floride, il a continué à s’entraîner au Mexique, lui qui a des origines mexicaines et qui parle anglais et espagnol. Il a finalement fait ses débuts avec AAA au Mexique en août dernier, recevant d’excellentes critiques, incluant celles de l’auteur de ces lignes.

Il a participé à un autre combat tout récemment à New York lorsque AAA y a présenté un événement et depuis, la machine à rumeurs circulait. Toute organisation de lutte qui se respecte se devait d’être au moins intéressée. Velasquez avait démontré qu’il avait le talent naturel et le potentiel pour devenir une vedette. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui pouvait se l’offrir. Il avait signé une entente de trois combats avec AAA. Cependant, le troisième, prévu pour Los Angeles le 13 octobre, a été remis. Peut-être que le contrat de Velasquez avec AAA n’était pas exclusif ou que l’annulation de leur événement lui a ouvert une fenêtre, mais quoi qu’il en soit, il a négocié avec AEW, New Japan et la WWE. Au final, c’est certainement l’argent de la WWE qui a eu gain de cause.

Ce qui me dérange le plus, c’est que le match contre Brock va être présenté beaucoup plus tôt qu’il ne le devrait. En effet, le journaliste Dave Meltzer a confirmé que le match aura lieu à Crown Jewel le 31 octobre prochain, à Riyadh en Arabie Saoudite. C’est rapide, trop rapide. Malgré la belle histoire qu’on raconte et le fait que Velasquez n’a pas besoin d’avoir quelques victoires à sa fiche pour que son match avec Lesnar ait du sens, on aurait facilement pu étirer le tout jusqu’à WrestleMania.

Il y a cependant plusieurs inconnues. On ne sait toujours pas pour combien de temps ou combien de présences la WWE et Velasquez se sont entendus. En entrevue récemment, Cain disait qu’il ne voulait pas arrêter sa carrière de combattant et qu’il prévoyait se battre en 2020. Si tel est le cas, la WWE n’avait peut-être pas le choix de faire ce combat rapidement.

Le combat pourrait aussi mener à une série de matchs, qui pourrait culminer à WrestleMania. Ou bien, le match avec Velasquez va mener à l’arrivée de Daniel Cormier, son ami et partenaire d’entraînement. DC est un autre combattant et ancien champion poids lourds du UFC qui adore la lutte professionnelle. Le réseau FOX l’aime pour ses qualités d’analyste et les rumeurs courent à l’effet qu’il pourrait même devenir commentateur pour la WWE. Un match avec Brock à WrestleMania, après un probable dernier combat au UFC contre le champion actuel Stipe Miocic en début de nouvelle année pourrait alors se concrétiser.

«The Rock» relégué au second rang

Comme on le sait, FOX présentait jusqu’à tout récemment les événements de la UFC et c’est lorsque cette dernière s’est entendue avec ESPN que FOX a jeté son dévolu sur la WWE. Ce segment final envoyait donc un clin d’œil au passé de FOX. Mais encore plus, il a presque relégué au deuxième rang la présence de la plus grande vedette qu’il y avait à SmackDown hier, Dwayne «The Rock» Johnson.

Oubliez les Vince et Stephanie McMahon, Trish Stratus, Lita, Maria Menounos, Kurt Angle, Mick Foley, Ric Flair, Hulk Hogan, Ata Johnson, Erin Andrews (qui a fait un bien meilleur travail d’intervieweuse que toutes celles utilisées par la WWE), Matt Leinart, Goldberg, Marshmello ou Tyson Fury (on va revenir à lui cependant). La plus grande vedette à l’émission était The Rock. Curieuse décision de le mettre dans le premier segment, alors que la logique, pour attirer plus de cotes d’écoutes, aurait été de le faire sortir plus tard dans l’émission, vers la deuxième heure par exemple. La WWE avait fait la même chose avec Steve Austin récemment à Raw et ça avait influencé à la baisse les cotes d’écoutes.

Johnson, tout comme Austin lors de ses apparitions à Raw, a encore prouvé qu’il était capable d’avoir tous les fans dans le creux de sa main. Aux côtés de Becky Lynch, qui a certainement bénéficié de ce segment, et au détriment de Baron Corbin, le Rock a sorti toutes ses lignes habituelles et la foule a tout simplement adoré. La présence de Lynch dans le segment me fait penser qu’elle va perdre son titre à Hell in a Cell ce dimanche, question qu’elle puisse rejoindre l’équipe bleue.

Contrairement au Raw Reunion où le but était de trouver un segment à tous les anciens et anciennes, le sentiment était différent cette fois-ci alors qu’on a plutôt présenté ces légendes dans la foule, comme à un événement du UFC. Les grands absents de cette soirée étaient sans aucun doute «Stone Cold» Steve Austin et Ronda Rousey. On avait pourtant annoncé Austin il y a deux semaines. J’avais alors décrié le fait qu’il était trop présent ces temps-ci à la WWE. Peut-être que la WWE, ou Austin lui-même, a réalisé la même chose. Pour sa part, Rousey se remet d’une blessure pour laquelle elle a presque perdu un doigt, blessure subit lors d’un tournage d’une série qui sera diffusée justement sur les ondes de FOX. Son absence s’explique probablement pour cette raison. Mais de toute façon, seule la présence de Johnson était suffisante pour créer un intérêt.

Tyson Fury, dans la foulée des Mike Tyson et Floyd Mayweather?

La WWE a quand même sorti un lapin de son chapeau avec la présence dans la foule du champion du monde unifié (il ne lui manque que le titre de la WBC) poids lourd de boxe, Tyson Fury. Originaire d’Angleterre, l’athlète qui est toujours invaincu en 30 combats  a eu une altercation avec Braun Strowman à SmackDown et sera présent à Raw ce lundi.

Il sera intéressant de voir si c’est un autre combat qui sera sur la carte de Crown Jewel ou si on va étirer la sauce un peu plus longtemps. Le fait qu’il sera à Raw lundi me fait croire que ce sera Crown Jewel. La WWE a souvent eu la main chanceuse avec les boxeurs. La présence de Mike Tyson en 1998 a été un des éléments favorables à la WWE dans sa guerre contre la WCW, tandis que Floyd Mayweather contre le Big Show à WrestleMania XXIV avait été l’un des faits saillants de la soirée.

NXT, meilleur que Raw

Outre ces nouvelles qui ont fait les manchettes, SmackDown était un bon événement de façon générale. Les quatre amies que sont Flair, Lynch, Banks et Bayley ont livré un bon match, mais la palme du match de la soirée à SmackDown revient au Québécois Kevin Owens et à Shane McMahon. Un match brutal dans lequel les deux ont été très durs pour leur corps. De par la stipulation, McMahon, en perdant le combat, est congédié de la WWE. En d’autres mots, il va prendre une pause, reposer son corps et revenir à temps pour WrestleMania. Espérons que cette victoire servira de tremplin pour Owens. Les fans ont très bien réagi à sa victoire.

Des trois émissions d’envergure présentées par la WWE, NXT est celle qui a présenté la meilleure lutte. Matt Riddle contre Adam Cole a été le match de la semaine, toute promotion nord-américaine confondue. Mais Io Shirai contre Mia Yim, de même que Shayna Baszler contre Candice LeRae ont aussi livré la marchandise. De plus, le retour à temps plein de Finn Balor et le retour de blessure de Tommaso Ciampa ont créé des surprises pour les amateurs. Un solide show dans l’ensemble.

Du côté de Raw, le segment avec Hogan et Flair était bien, mais on entend dans sa voix que Flair n’est plus un jeunot. Par contre, il n’a rien perdu de son charisme. Aucun match n’a vraiment retenu mon attention. On utilise encore très bien Bray Wyatt. Cependant, j’aimerais qu’on m’explique le tout nouveau triangle amoureux composé de Rusev, Lana et Bobby Lashley. Pas la meilleure histoire de Paul Heyman. Au niveau des commentateurs, Vic Joseph et Dio Maddin ont bien faits à Raw, mais le meilleur des trois a largement été Jerry Lawler. Cependant, la meilleure combinaison est définitivement celle de Mauro Ranallo, Nigel McGuinness et Beth Phoenix à NXT.

En rafale...

Alors que les cotes d’écoute de Raw ont augmenté cette semaine, celles de NXT ont été décevantes face à celles de leur compétiteur AEW Dynamite. Par contre, aucune émission ne va approcher les cotes d’écoute de SmackDown cette semaine. De toute façon, en bout de ligne, tous ces chiffres ne comptent pas vraiment. C’est dans quelques semaines qu’on pourra vraiment évaluer le tout.

Au niveau de la production, le nouveau décor de SmackDown est celui que j’ai aimé le plus. Une belle amélioration. Raw est différent et c’est correct aussi, mais j’ai de loin préféré celui de SmackDown. La production de NXT, surtout comparativement à leur compétiteur, faisait figure de parent pauvre. Ils risquent de devoir sortir de l’Université Full Sail.

L’émission 205 Live, qui devait être enregistrée après SmackDown hier soir, a simplement été annulée. Comme je vous le dis depuis quelques semaines, il est fort probable qu’on tire la « plug » sur l’émission et qu’on transfère le tout à NXT.

En terminant, j’étais content d’apprendre que Tom Phillips avait été muté du côté de NXT UK pour ainsi remplacer Vic Joseph. Il avait fait un travail honnête à SmackDown et méritait de demeurer comme commentateur sur une des émissions de la WWE.

Anti-Pods de la Lutte

Kevin Raphaël et moi avons enregistré un nouvel épisode des Anti-Pods de la Lutte sur QUB Radio. À écouter ici :

Matchs de la semaine

  1. Matt Riddle c. Adam Cole
  2. Kevin Owens c. Shane McMahon
  3. Sasha Banks et Bayley c. Charlotte Flair et Becky Lynch

Vidéo de la semaine

Un bon match qui ne veut rien dire vraiment

Résultats rapides

Phoenix, Arizona

  • Sasha Banks a battu Alexa Bliss
  • Les champions par équipe de Raw Robert Roode et Dolph Ziggler ont défait Heavy Machinery
  • Les Viking Raiders ont vaincu Luke Gallows et Karl Anderson
  • Le champion des États-Unis AJ Styles a battu Cedric Alexander
  • Lacey Evans a défait Natalya
  • Le combat entre Seth Rollins et Rusev n’a pas fait de gagnant suite aux interventions de Bobby Lashley, Lana et Bray Wyatt

Vidéo de la semaine

Finn va faire des jaloux!

Résultats rapides

Winter Park, Floride

  • Le champion NXT Adam Cole a battu Matt Riddle
  • Io Shirai a défait Mia Yim
  • Johnny Gargano a vaincu Shane Thorne
  • La championne NXT Shayna Baszler a battu Candice LeRae
  • Pete Dunne a défait Danny Burch
  • Les champions par équipe NXT Kyle O’Reilly et Bobby Fish ont vaincu les Street Profits

INSÉRER LOGO NXT UK

Vidéo de la semaine

Voici le résumé de la semaine

Résultats rapides

Cardiff, Pays de Galles

  • Piper Niven a battu Isla Dawn
  • Alexander Wolfe a défait Saxon Hurley
  • Kay Lee Ray a vaincu Tegan Nox

Vidéo de la semaine

Est-ce que vous sentez ce que le Rock cuisine?!?

Résultats rapides

Los Angeles, Californie

  • Becky Lynch et Charlotte Flair ont battu Sasha Banks et Bayley
  • Le match entre Seth Rollins et Shinsuke Nakamura n’a pas fait de vainqueur alors que Bray Wyatt est intervenu.
  • Kevin Owens a défait Shane McMahon dans un match d’échelles. Selon la stipulation, McMahon est congédié de la WWE.
  • Braun Strowman, Le Miz et Heavy Machinery ont vaincu AJ Styles, Randy Orton, Dolph Ziggler et Robert Roode
  • Roman Reigns a battu Erick Rowan dans un combat de bûcherons
  • Brock Lesnar, acc. par Paul Heyman a vaincu le champion de la WWE Kofi Kingston pour remporter le titre

Événement spécial, dimanche le 6 octobre, sur la chaîne de la WWE

Carte confirmée pour Hell in a Cell :

  • Le champion Universel Seth Rollins c. Bray Wyatt dans un match Hell in a Cell
  • La championne féminine de Raw Becky Lynch c. Sasha Banks dans un match Hell in a Cell
  • La championne féminine de SmackDown Bayley c. Charlotte Flair
  • Daniel Bryan et Roman Reigns c. Erick Rowan et Luke Harper

Ceci complète le tour d’horizon à la WWE pour cette semaine.

Ne manquez pas la lutte WWE Raw, à l’antenne de TVA Sports, tous les mercredis en fin de soirée avec Kevin Raphaël et moi-même, Patric Laprade. Pour plus de détails sur l’heure de diffusion et sur les rediffusions, consultez la grille horaire de TVA Sports. De plus, ne manquez pas notre baladodiffusion sur QUB Radio à toutes les deux semaines, disponible sur iTunes, Google Play, Spotify et Stitcher.

Pour me joindre, vous pouvez le faire via mon adresse courriel au patric_laprade@videotron.ca, sur Facebook à (www.facebook.com/patlaprade) ou sur Twitter (www.twitter.com/patlaprade) avec l’aide du mot clic #LutteTVASports

Sur ce, je vous dis à la semaine prochaine, c’est un rendez-vous!