Football universitaire RSEQ

Un joueur de McGill frappe un adversaire des Carabins à la tête et célèbre

Publié | Mis à jour

Frappé à la tête par Tristan Fleury, le receveur des Carabins de Montréal Carl Chabot a dû recevoir de l’aide médicale au quatrième quart d’un match contre l’équipe de l’Université McGill, vendredi au CEPSUM.

Les Carabins menaient 21-3 quand Fleury a enregistré le plaqué, peu après l’attrapé de Chabot. Incapable de se relever et apparemment sonné, le receveur s’est tranquillement retourné pour se coucher sur le dos avant que le personnel de son équipe n’accoure pour l’assister.

Immédiatement après le contact, Fleury a collé ses mains et les a approchées de son casque – un geste qui signifiait clairement qu’il avait envoyé son adversaire au pays des rêves.

À LIRE AUSSI : La défense intraitable des Carabins

Fleury n’a pas écopé d’une pénalité sur la séquence, alors que le geste aurait normalement dû être sanctionné pour coup intentionnel au casque. Reste à voir si le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) sévira après la rencontre auprès du demi de coin de McGill.

«C’est un peu disgracieux ce qu’on vient de voir, a commenté Charles-Antoine Sinotte, expert football pour la chaîne TVA Sports. Non seulement il y aurait dû avoir pénalité pour avoir frappé au niveau du casque mais, par la suite, Fleury a fait un signe de sommeil, comme s’il l’avait envoyé au pays des rêves.»

Chabot a fini par se relever par ses propres moyens. De son côté, Fleury a reçu des réprimandes de la part de son entraîneur-chef Ronald Hilaire.

Les Carabins l’ont emporté 21-3.