Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

LHJMQ

Toute une remontée des Remparts face aux Islanders

Agence QMI / Kevin Dubé

Publié | Mis à jour

Anthony Gagnon a mis la touche finale à une spectaculaire remontée des Remparts de Québec, qui se sont sauvés avec une victoire de 5 à 4 face aux Islanders à Charlottetown, vendredi soir, au Eastlink Centre.

Les Islanders menaient pourtant 4 à 1 après 40 minutes de jeu et semblaient se diriger vers une cinquième victoire en six matchs cette saison. Les Remparts ont toutefois inscrit trois buts sans réplique en troisième, œuvres de Gagnon, Édouard St-Laurent et James Malatesta, avant de l’emporter en prolongation.

«Je trouvais qu’on jouait du bon hockey même si on tirait de l’arrière, et c’est ce que j’ai dit aux gars entre la deuxième période et la troisième. Les Islanders avaient été opportunistes, mais je voulais qu’on continue à pousser parce que j’étais sûr qu’on pouvait revenir», s’est réjoui Patrick Roy après le match, lui qui a aussi vanté le travail de Gagnon, qui compte maintenant quatre buts à ses six premiers matchs de la saison.

À LIRE AUSSI : Noah Dobson reviendra-t-il?

Content pour Despatie

L’entraîneur a aussi tenu à souligner la tenue de son jeune gardien de 16 ans Emerik Despatie, qui, à son premier match en carrière dans la LHJMQ, a bloqué 26 des 30 lancers des Islanders. Il s’est notamment surpassé en prolongation lorsque Nikita Alexandrov s’est vu décerner un tir de pénalité.

«L’arrêt du match, c’est son arrêt contre Alexandrov en prolongation. On a quand même bien travaillé devant lui aussi. Il a eu des arrêts à faire, car Charlottetown est une bonne équipe. Pour nous, c’était important d’avoir les arrêts clés comme il a fait en 3e et en prolongation. Je suis content pour lui. Il a travaillé fort dans les entraînements et il mérite cette première victoire.»

Savoie blessé

Tout n’est pas rose toutefois, puisque les Remparts semblent avoir perdu les services du défenseur Nicolas Savoie pour une période prolongée. L’arrière de 17 ans a effectué une vilaine chute alors qu’il venait de mettre en échec Thomas Casey en troisième, et c’est sa jambe gauche qui semble avoir encaissé la majeure partie du choc.

Il était trop tôt pour connaître le diagnostic exact vendredi soir, mais Patrick Roy a confirmé que le voyage de Savoie était terminé. «Au premier son de cloche, ce ne sera pas une absence à court terme», a-t-il mentionné.

Les Remparts compléteront leur périple avec un arrêt à Saint John pour y affronter les Sea Dogs, dimanche.