SPO - CHL Awards Ceremony

Crédit : John Morris / Agence QMI

LHJMQ

Repêchage de 2020 : Alexis Lafrenière pourra être suivi de près

Publié | Mis à jour

Pressenti pour être le premier choix du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey, le Québécois Alexis Lafrenière tiendra un journal de bord, une fois par mois, sur le site web du circuit Bettman.

Dans son premier texte publié vendredi, l’attaquant de l’Océanic de Rimouski a révélé comment il voulait exercer son leadership cette saison, lui qui a été nommé capitaine de sa formation junior.

«C’est important pour moi de montrer l’exemple à mes coéquipiers par mes actions, a-t-il écrit. C’est ma façon de démonter mon leadership. Je pense que cela donne encore plus de poids à mes mots lorsque je parle dans le vestiaire ou sur le banc.»

Lafrenière a également exprimé tout le respect qu’il a pour Sidney Crosby, lui qui a eu la chance de voir le numéro 87 du célèbre attaquant être retiré par l’Océanic, le vendredi 27 septembre dernier.

«Ce qui m’a frappé, c’est son humilité et son respect des autres, a noté Lafrenière. Il est le meilleur joueur au monde, mais plus que ça, c’est une très bonne personne. J’avais entendu beaucoup d’histoires sympathiques à son sujet et j’ai maintenant ma propre histoire avec lui. Le fait qu’il ait démontré de l’intérêt pour notre équipe nous a permis de vivre un moment vraiment spécial.»

Crosby avait d’ailleurs affirmé qu’il suivait la carrière de Lafrenière avec intérêt.

«C’est très spécial et flatteur d’entendre que l’un des plus grands joueurs à n’avoir jamais joué parle de toi, a indiqué le jeune homme de 17 ans. Je préfère cependant rester humble et terre-à-terre dans tout cela.»

Rendez-vous à Montréal

Lafrenière a évidemment discuté de ce qui l’attend au Centre Bell, en juin prochain, alors que l’encan 2020 se déroulera à Montréal.

«J’ai une bonne idée de ce qui m’attend en juin, car j’ai eu l’opportunité d’être au repêchage 2019 avec mes amis Samuel Poulin (Penguins de Pittsburgh), Jakob Pelletier (Flames de Calgary) et Nathan Légaré (Penguins) à Vancouver.»

«J’ai maintenant une meilleure idée de comment cela se déroule et je serai prêt quand ce sera mon tour à Montréal, soit à quelques kilomètres de chez moi, a ajouté le jeune originaire de Saint-Eustache. Ce sera évidemment spécial avec toute ma famille et mes amis qui seront en mesure de vivre ça avec moi.»