BOLDUC

Crédit : COURTOISIE

LHJMQ

Tout un coup d'éclat de l'Océanic!

Publié | Mis à jour

Après James Malatesta, Oscar Plandowski et Cameron Whynot, un autre récalcitrant de la cuvée 2019 a décidé de tourner le dos aux collèges américains. Charmé par l’organisation de l’Océanic de Rimouski, Zachary Bolduc fera ses débuts dans la LHJMQ vendredi soir, à Sherbrooke.

La bombe a éclaté jeudi matin même si Bolduc avait déjà amorcé son année scolaire à l’Académie Mount St. Charles, dans le Rhode Island. Cela devait lui servir de tremplin en vue de faire éventuellement le saut dans la NCAA. Il a pris l’avion jeudi après-midi pour rejoindre ses nouveaux coéquipiers en soirée.

En dépit de ses intentions et du montant de 25 000 $ à débourser pour rompre ses liens avec son école, l’Océanic avait pris le pari de le choisir au 14e échelon du dernier encan midget, lui qui figurait au sixième rang parmi les plus beaux espoirs.

Sa visite de 48 heures au camp de l’Océanic au mois d’août et un appel du légendaire Sidney Crosby ont toutefois changé la donne dans la tête du jeune attaquant de 16 ans originaire de Bécancour.

«Les bonnes nouvelles s’accumulent. Alexandre Tanguay [le propriétaire] a travaillé très fort avec la famille Bolduc. Des soirées télévisées comme celle de vendredi dernier [lors du retrait du chandail de Crosby] démontrent le sérieux de notre organisation, a commenté l’entraîneur-chef et directeur général Serge Beausoleil.

«C’est un énorme ajout pour notre équipe. Un gars de notre top 6 qui jouera avec nous dès ce week-end. C’est un des meilleurs joueurs de son âge et un beau coup de manivelle pour nous, mais pour la LHJMQ. Alexis [Lafrenière] s’était bien occupé de lui lors de sa courte présence au camp d’entraînement.»

Ancien coach élogieux

À la barre des Estacades de Trois-Rivières, avec lesquels Bolduc a récolté 54 points, dont 17 buts, la saison dernière, Frédéric Lavoie a sorti l’encensoir lorsque joint par «Le Journal de Québec».

«Il est spectaculaire, les gens de Rimouski vont l’aimer. C’est un joueur super habile, qui a un bon coup de patins, un bon lancer, de bonnes mains et une bonne vision du jeu. Il peut contribuer offensivement assez facilement il a un bon gabarit [6 pi]. C’est aussi quelqu’un qui n’aime pas perdre», a-t-il souligné.

Médaillé d'or avec l'équipe du Québec aux derniers Jeux du Canada, Bolduc a disputé deux matchs cette saison avec les Musketeers de Sioux City dans l’USHL.