Rouge et Or Football

Crédit : Simon Clark/Agence QMI

Football universitaire RSEQ

Face à un rival «grandement amélioré»

Publié | Mis à jour

Glen Constantin estime que le Rouge et Or de l’Université Laval retrouvera dimanche au PEPS une équipe bien différente du premier duel face aux Stingers de Concordia.

«Concordia est l’équipe la plus améliorée de notre conférence depuis le début de la saison», a déclaré l’entraîneur-chef du Rouge et Or, dont la troupe a disposé des Stingers par la marque de 41-6 lors du premier match à Concordia le 7 septembre.

«C’est une équipe grandement améliorée depuis trois semaines, après avoir connu des performances en dents de scie en début de saison. Au lieu des aspects technique et stratégique, l’aspect qui retient le plus mon attention est qu’ils ont la conviction qu’ils peuvent gagner. Contre Montréal, ils ont joué un bon match et ils y ont cru jusqu’à la fin.»

L’attaque aérienne des Stingers a amassé 343 verges dans une défaite de 20-17 face aux Carabins, vendredi dernier. «Concordia a plus de verges que tout le monde dans notre conférence et ils passent beaucoup le ballon, a indiqué le pilote lavallois. Ils ont deux receveurs [James Tyrrell et Jeremy Murphy] qui sont en évidence et des joueurs explosifs. Leur quart-arrière [Adam Vance] est en confiance.»

Tyrrell aura droit à une surveillance particulière. L’ailier espacé domine le RSEQ pour les réceptions avec 42 et les gains avec 602 verges. Murphy occupe le deuxième échelon dans les deux catégories (26 et 360). «C’est leur pain et leur beurre, et on doit le contenir, a résumé Constantin. On a apporté des modifications pour le ralentir. Il mérite un tel traitement. Avec 42 réceptions, il serait parmi nos meilleurs receveurs pour une saison complète.»

Le nouveau coordonnateur offensif Alex Surprenant mise sur une offensive de type RPO (run pass option). «Dans le premier match à Concordia, on leur a enlevé leur RPO à certaines occasions, mais on a donné quelques courses plus longues qu’on aurait voulues, a souligné Constantin. On veut jouer un meilleur match que lors du premier. Il faudra brouiller nos couvertures. Leur quart-arrière fait des lectures avant et après la remise du ballon.»

Deuxième départ

Thomas Bolduc obtiendra son deuxième départ. Le quart-arrière de première année avait vécu son baptême des rangs universitaires lors du dernier match face à McGill en remplacement du vétéran Samuel Chénard.

«Thomas était posé dans sa pochette contre McGill, mais je m’attends à ce qu’il soit plus calme, a indiqué Constantin. Il a grandi en confiance, mais ça ne se gagne pas en un seul match. Justin [Éthier] va continuer de le placer dans des situations favorables afin d’exploiter ses forces.»

«On ne lui demande pas de gagner le match à lui seul, de poursuivre le pilote lavallois. On a trop de bons éléments pour tout placer sur ses épaules. Pour le moment, on lui demande de bien gérer le match. Avec le temps, j’ai confiance qu’il devienne un quart-arrière de pointe.»

Un seul botteur en uniforme

Pour un deuxième match consécutif, David Côté sera le seul botteur en uniforme pour le Rouge et Or.

«Nous allons continuer dans cette veine cette semaine, a confirmé l’entraîneur-chef Glen Constantin. David a bien fait contre McGill. Nous avons toujours eu comme politique d’habiller deux botteurs si cela nous procurait un avantage net. Si ce n’est pas le cas, il y a d’autres joueurs qui peuvent nous aider dans d’autres facettes.»

Côté était évidemment content de la tournure des événements, mais il sait aussi que les choses peuvent changer rapidement. «C’est un beau vote de confiance des entraîneurs, a-t-il indiqué. Les botteurs ne sont pas différents des autres joueurs. Ils veulent avoir le plus grand impact sur les succès de l’équipe. J’étais content de ma performance contre McGill, mais je ne savais pas quelle direction ça prendrait.»

«Nous avons trois excellents botteurs et on va continuer de se battre, de poursuivre Côté. La compétition est saine et on se pousse. On s’aide l’un et l’autre, et ma relation avec Dominic n’a pas changé. Je suis à une mauvaise performance d’un changement. Il n’y a rien d’acquis.»

Des éloges de l’entraîneur

En raison de l’absence du demi inséré étoile Jonathan Breton-Robert, Antoine Dansereau-Leclerc obtiendra son troisième départ. En point de presse, jeudi midi, Constantin a mentionné que Dansereau-Leclerc était le receveur le plus productif et le plus constant de l’équipe.

«En raison du temps et du volume à l’entraînement, je suis plus à l’aise et le jeu a ralenti, a souligné le receveur de deuxième année. C’est le fun d’entendre les propos de Glen. Ça fait du bien de recevoir des éloges.»

Dansereau-Leclerc a connu un bon match comme retourneur contre McGill. «Plus la saison avance, plus les gars sont à l’aise avec les schémas de Mathieu Bertrand. J’ai obtenu de bons blocs. [...] J’ai retrouvé la forme de ma première année.»