Crédit : Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

«Ce n’est pas un match facile que je lui donne» -Patrick Roy

Publié | Mis à jour

Chaque année, c’est la même chose. Le premier long voyage d’une équipe de la LHJMQ est l’occasion pour les joueurs de première année de vivre pour la première fois les rigueurs de ce genre de périple. Les jeunes Remparts de Québec, qui sont partis mercredi pour une séquence de trois matchs en quatre soirs dans les Maritimes, n’y échapperont pas, notamment le gardien Emerik Despatie, qui aura l’occasion de faire ses débuts dans le circuit Courteau.

Le hockeyeur de 16 ans a déjà reçu la confirmation de la bouche de l’entraîneur Patrick Roy qu’il sera d’office pour le match de vendredi soir face aux Islanders de Charlottetown. Le vétéran Carmine-Anthony Pagliarulo sera quant à lui devant le filet jeudi soir à Bathurst pour y affronter le Titan, puis dimanche contre les Sea Dogs de Saint-Jean.

«C’est excitant puisque j’attends ce moment depuis longtemps, a mentionné Despatie mercredi matin, quelques minutes avant le départ des Diables rouges vers l’Est du pays. J’ai hâte d’offrir une grosse performance à l’Île-du-Prince-Édouard. De savoir à l’avance que je vais jouer vendredi, ça me permet de bien me préparer. C’est mon premier match en carrière, donc je dois bien faire.»

Un bon défi

La commande ne s’annonce pas nécessairement facile pour le choix de deuxième tour des Remparts au dernier repêchage. L’équipe quittera Bathurst après le match de jeudi soir et devrait arriver à l’île aux patates vers 2 h du matin.

«Ce n’est pas un match facile que je lui donne, a reconnu Patrick Roy. Par contre, c’est peut-être la meilleure manière pour lui de faire son entrée dans la Ligue. Il arrivera ce qui arrivera, et on n’aura pas d’attentes par rapport à sa performance », ajoute celui qui espère offrir entre 20 et 25 départs à son deuxième gardien cette saison.

Intensité au menu

Les Remparts se sont exercés pendant 55 minutes, mercredi matin, au Pavillon de la jeunesse, avant de mettre le cap vers les Maritimes, et Patrick Roy n’a pas ménagé ses troupiers, mettant l’accent sur l’intensité et l’exécution.

«On veut être capable de se repérer plus rapidement sur la glace et que nos contre-attaques soient plus rapides. Les bonnes équipes dans la Ligue réussissent à contre-attaquer avec beaucoup de vitesse pendant que leurs défenseurs sont très actifs à l’attaque. Sans dire qu’on veut les copier, je dirais qu’on essaie de s’inspirer de ça.»

Toujours blessé à l’épaule, Aleksei Sergeev n’a pas fait le voyage avec les Remparts, tout comme Tommy Luneau, qui est quant à lui aux prises avec une infection à streptocoque.