Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Football universitaire RSEQ

Les Carabins veulent de meilleurs départs

Publié | Mis à jour

Les Carabins de l’Université de Montréal n’ont toujours pas perdu cette saison et trônent au sommet du classement au Québec, mais l’équipe espère améliorer un aspect crucial de son jeu : l’attaque.

«Nous aimerions connaître de meilleurs débuts de match, a reconnu le coordonnateur offensif du club, Gabriel Cousineau. Nous essayons de partir vite, mais les défenses adverses bougent beaucoup. Elles sont bonnes et nous donnent du fil à retordre. Par contre, nous réussissons à tenir le coup, à nous ajuster et à aller chercher les victoires. C’est ce qui compte.»

«Il faut juste y aller avec des jeux qui vont nous permettre de prendre un certain rythme, a-t-il poursuivi. Nous voulons que les joueurs soient à l’aise dès le début, qu’ils soient dans leur zone de confort. Une fois que nous avons trouvé notre rythme, nous pouvons essayer des jeux plus risqués.»

Bonne expérience

Les Carabins comptent sur la deuxième attaque la plus productive dans la division québécoise avec une moyenne de 21 points par match, derrière le Rouge et Or de l’Université Laval (34,2 points). Toutefois, trois des huit touchés des Bleus (5-0) ont été inscrits par l’unité défensive.

Cousineau ne s’inquiète pas, même si ses troupes n’ont remporté qu’un de leurs cinq matchs par plus de 10 points – une victoire de 34 à 4 contre l’Université McGill le 7 septembre -, au contraire.

«C’est bon pour les gars d’être impliqués dans des matchs serrés, car on sait que la fin de saison ne sera pas facile, a-t-il analysé. Ça fait partie du processus mental d’être mis au défi.»

«Il faut garder la même mentalité, se soutenir et rester une équipe, a pour sa part affirmé le receveur de passes Kevin Kaya. Au début [de la saison], ça n’allait pas forcément bien, mais nous n’avons pas baissé les bras et nous n’avons jamais mis la faute sur personne. Si on se comporte comme une famille, ça va finir par débloquer, comme ce fut le cas vendredi soir [contre les Stingers].»

Kaya a eu un rôle majeur dans la victoire de 20 à 17 des Carabins contre l’Université Concordia en attrapant six passes pour 117 verges et le touché qui a fait la différence. Cette performance lui a d’ailleurs valu le titre de joueur offensif de la semaine.

«Ça apporte beaucoup de confiance et ça donne envie de continuer à travailler fort, a-t-il raconté. J’espère que cela m’aidera à être plus à l’aise, en confiance et décisif sur le terrain.»

Rendez-vous avec McGill

Les Carabins accueilleront McGill, contre qui ils ont livré leur meilleure performance offensive de la saison, vendredi.

«C’est un des matchs où nous avons réussi à avancer le ballon, mais nous avons aussi commis beaucoup de revirements, a expliqué Cousineau. Le crédit leur revient. Nous avons tout de même réussi à mettre le ballon dans la zone des buts. C’est quelque chose que nous voulons répéter.»

La défense de McGill n’est cependant pas à prendre à la légère. La formation de Ronald Hilaire a battu le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke 20 à 13 samedi dernier et a offert une bonne opposition au Rouge et Or une semaine auparavant.

«Ils ont beaucoup de vétérans et ça paraît, a dit le coordonnateur. Ils ont une certaine maturité et ils sont à l’aise avec ce que leurs entraîneurs leur demandent. Ils ont un bon système défensif en plus de compter sur de bons athlètes.»