Danny Maciocia

Photo : Danny Maciocia Crédit : STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Football universitaire RSEQ

«Nous devons faire un nettoyage» -Maciocia

Publié | Mis à jour

Même s’ils ont conservé leur fiche parfaite en défaisant les Stingers de l’Université Concordia 20 à 17 vendredi dernier, les Carabins de l’Université de Montréal ont connu des ratés en défensive qui devront être corrigés cette semaine.

«Je pense que ça commence avec la préparation, a expliqué l’entraîneur-chef Danny Maciocia, en entrevue téléphonique. Nous devons être prêts physiquement et mentalement. Nous avons appris une belle leçon contre Concordia et elle ne nous a pas coûté cher.»

«Les joueurs doivent exécuter les couvertures que nous leur donnons et nous devons faire un nettoyage des erreurs que nous avons commise. Ce sont toutefois des choses que nous pouvons corriger facilement. Si nous sommes capables de le faire, je suis convaincu que ça va bien aller.»

Les Carabins tenteront de corriger cela avant vendredi, alors qu’ils accueilleront l’équipe de football de l’Université McGill.

Ne rien tenir pour acquis

Ils ont aisément vaincu leurs rivaux montréalais 34 à 4 en septembre, mais le défi sera tout de même de taille.

McGill compte sur la deuxième attaque aérienne la plus prolifique dans la division québécoise (226,2 verges par match). Les Carabins, pour leur part, ont permis leur plus grand nombre de verges depuis le début de la saison contre les Stingers – 438 verges au total et 343 verges par la passe.

«McGill est une bonne équipe qui a honnêtement bien joué la semaine dernière [victoire de 20 à 13 contre Sherbrooke], a indiqué l’entraîneur-chef de 52 ans. C’est une équipe qui s’est beaucoup améliorée autant en attaque qu’en défense. Ils sont actifs en défense et créatifs en attaque.»

Mieux gérer les pauses

Avant son match de vendredi dernier contre les Stingers, les Carabins avaient eu droit à une semaine de repos. Cette pause peut expliquer en partie la sortie peu convaincante de l’équipe, selon Maciocia.

«La semaine d’inactivité nous a fait plus de mal que de bien, a-t-il reconnu. Nous jouions du bon football quand même. Nous avons appris certaines choses avec le congé. Nous en avons un autre qui s’en vient à la fin octobre et nous allons le gérer différemment.»

Les Carabins ne seront en effet pas en action pendant la dernière semaine d’activité de la saison régulière. La préparation de l’équipe sera donc différente en prévision des éliminatoires.

«Je ne pense pas donner une semaine de repos complète, a affirmé le pilote. Nous aurons quelques entraînements en espérant ne pas revivre la même situation que la semaine dernière.»