Marc-André Barriault

Photo : Marc-André Barriault Crédit : Simon Clark/Agence QMI

UFC

Une autre chance pour Marc-André Barriault

Publié | Mis à jour

Le combattant Marc-André Barriault aura une troisième chance de se faire valoir dans l’octogone de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), le 21 décembre prochain, en Corée du Sud.

Défait à ses deux premières sorties, Barriault (11-3) se mesurera au favori local Jun Yong Park (10-4) chez les poids moyens à l’occasion d’un gala Fight Night. Park s’est incliné à son seul combat dans les ligues majeures des arts martiaux mixtes au mois d’août.

«Mon idéal était de me battre avant la fin de 2019. Je voyais les cartes se dessiner et je voyais qu’il ne restait plus beaucoup d’événements. Puis, j’ai fait mes devoirs et j’ai vu qu’il y aurait cette carte en Corée. C’est un combattant idéal pour aller exploiter tout ce dont j’ai besoin», a expliqué au bout du fil Barriault, joint aux États-Unis où il fait la route jusqu’à Las Vegas en compagnie de sa fiancée Jade Masson-Wong, membre de l’organisation québécoise TKO.

En camp à Vegas

L’objectif de cette balade jusqu’au Nevada, qui culminera par un camp intensif de quatre semaines en compagnie de quelques-uns des meilleurs de la profession, est justement d’aider le Gatinois d’origine à retrouver ses marques.

Après sa défaite en juillet à Edmonton par décision partagée, il avait mentionné avoir besoin d’un «reset». Il sait plus que quiconque l’urgence de remporter une première victoire dans l’UFC.

«C’est le temps d’appliquer tout ce que j’ai appris dans ces combats. Ce troisième combat sera vraiment crucial pour renégocier mon deuxième contrat. Je dois augmenter ma valeur avec une victoire convaincante», a souligné Barriault.

Il s’agira d’un premier choc à l’extérieur des frontières canadiennes pour l’athlète de 29 ans. Il ne demandait pas mieux.

«La pression va être sur lui. Je m’en vais là avec la liberté d’esprit. Ce sera mon combat et je vais faire ce que j’ai à faire. Je vais m’exprimer plutôt que d’attendre et de réagir», a juré l’ancien double champion chez TKO.