Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Impact de Montréal

Les dossiers prioritaires de l'Impact

Agence QMI / Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

La saison 2019 n’est pas encore terminée, mais on peut déjà vous dire que beaucoup de boulot attend les décideurs de l’Impact.

On va d’abord devoir statuer sur le poste d’entraîneur. Que fera-t-on de Wilmer Cabrera ? Il a essentiellement été embauché pour terminer la saison quand Rémi Garde a été congédié, mais il vient de remporter le Championnat canadien. Est-ce qu’on voudra lui donner une chance d’aller plus loin ?

Défi têtes rasées de Leucan | APPUYEZ NICOLAS A. MARTINEAU

Puis, il y a les décisions concernant le produit sur le terrain. Celles-ci seront nombreuses et, dans certains cas, délicates.

Voilà donc beaucoup de dossiers à régler pour un directeur sportif qui n’a pas encore été nommé.

Priorité

L’autre dossier prioritaire après celui de Cabrera est celui de Nacho Piatti.

À 34 ans, il vient de vivre une année ponctuée de blessures, ce qui fait dire à certains que ses meilleures années sont derrière lui. L’équipe détient une option pour la saison prochaine, et Piatti assure que si elle est activée, il sera de retour.

Si l’Impact veut le ramener, et bien des partisans seraient heureux de le revoir. Il faudra peut-être qu’il accepte un salaire moindre que ce qu’il récolte en ce moment. Le nœud du problème se trouve là.

On devra aussi penser à retenir les jeunes Zachary Brault-Guillard, Lassi Lappalainen et Orji Okwonkwo, tous en prêt, en plus de se pencher sérieusement sur l’acquisition d’un attaquant qui peut marquer des buts.

Expérience

Avec la Ligue des champions en vue, le Bleu-blanc-noir devra aussi considérer les retours des vétérans Rod Fanni et Bacary Sagna, qui ne rajeunissent pas, mais qui ont une énorme expérience dans les compétitions continentales et en Équipe de France, de vrais leaders qui sont essentiels à une brigade défensive dans un tournoi comme la Ligue des champions.

On devra penser à faire un bon recrutement, histoire de solidifier l’équipe à plusieurs positions. C’est pourquoi le prochain mercato de l’équipe sera l’un des plus importants de son histoire. Il contribuera à façonner les prochaines saisons.

On se rappellera qu’en 2015, l’équipe avait fait énormément de changements et avait recruté Laurent Ciman, une très belle prise à l’époque.

Depuis trois ans, on nous parle d’un plan de cinq ans, mais on attend toujours d’en voir les résultats. Les prochains mois seront cruciaux pour la suite des choses et surtout pour constater la direction que va prendre cette équipe qui a un peu trop souvent suivi le gré du vent depuis son entrée en Major League Soccer.

Il n’en tient qu’à la direction d’envoyer un message clair que la Ligue des champions continue de faire partie de son ADN et qu’elle sert à installer une tradition d’excellence.

Au début de la saison, le président Kevin Gilmore insistait sur l’importance de se comporter comme un club de grand marché. C’est le temps de passer de la parole aux actes.