LHJMQ

L'Océanic n'a jamais quitté le coeur de Crosby

L'Océanic n'a jamais quitté le coeur de Crosby

Mikaël Lalancette

Publié 26 septembre 2019
Mis à jour 26 septembre 2019

La cérémonie entourant le retrait du chandail de Sidney Crosby par l’Océanic de Rimouski sera fertile en émotions vendredi soir.

Vous pourrez d’ailleurs suivre la cérémonie suivie du match entre l’Océanic et le Phoenix de Sherbrooke sur les ondes de TVA Sports.

Même si près de 15 ans ont passé depuis son départ de Rimouski, l’Océanic n’a jamais vraiment quitté le coeur du numéro 87.

Le natif de Cole Harbour a été bon pour la ville et l’organisation. Il a appris le français, y a ramené la Coupe Stanley et a toujours été un ambassadeur pour la ville. 

Brad Richards et Vincent Lecavalier avaient eu des rôles importants dans l'histoire de l'équipe avant lui, mais Crosby est venu consolider la bonne réputation de l’Océanic.

Au début de l’été, un partisan a d’ailleurs croisé le numéro 87 avec un chandail de l’Océanic sur le dos en vacances en Espagne. Faut le faire!

L’Océanic a bien changé depuis la conquête de la coupe du Président 2005, son dernier fait d’armes dans l’uniforme bleuté rimouskois.

Son entraîneur-chef de l’époque, Doris Labonté, est à la retraite et le propriétaire Maurice Tanguay a légué les rênes de l’équipe à son petit-fils Alexandre. 

Mais le fond de commerce de l’organisation est demeuré le même : développer de bons athlètes pour les rangs professionnels et de bons citoyens pour la société. C’est exactement ce qu’est Sidney Crosby.

Le futur membre du Temple de la Renommée du hockey ne sera toutefois pas si dépaysé. Son premier entraîneur-chef à Rimouski, Donald Dufresne, est de retour comme entraîneur adjoint depuis l'an dernier.

Le préposé à l’équipement de l’Océanic lors du passage de Crosby à Rimouski, Francis St-Pierre, est rentré à la maison cette année. 

Même chose pour Yannick Dumais, qui a effectué un retour dans l’entourage de l’équipe.

Bref, c’est comme si les étoiles s’étaient alignées pour souligner ce moment qu'on attend depuis son départ pour la Ligue nationale de hockey.

Depuis son stage junior, l’ancien attaquant de l’Océanic a gagné trois coupes Stanley et deux médailles d’or olympiques. Un gagnant sur toute la ligne.

Au delà des statistiques impressionnantes et des honneurs individuels et collectifs que Crosby a récoltés à Rimouski, je pense que c’est l’homme qui sera célébré vendredi soir.

Un athlète fier et humble qui n’a pas oublié d’où il venait.

Pour tout ce qu’il a accompli, il mérite beaucoup de bravos.

Mais vendredi, c’est un merci qu’il recevra à Rimouski.