Impact

Les champions retrouvent leurs partisans

Agence QMI / Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Les joueurs de l’Impact avaient les traits tirés quand ils sont arrivés à l’aéroport du centre-ville de Toronto, jeudi matin. On peut les comprendre, ils ont célébré leur victoire en finale du Championnat canadien jusqu’à tard dans la nuit.

«Ç’a été une courte nuit en termes de sommeil, il fallait fêter ça et profiter du moment», a expliqué un Samuel Piette enjoué lors de l’arrivée à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.

«Dans le sport professionnel, ce n’est pas chaque semaine que tu gagnes une coupe, on a passé une très belle soirée même si on est tous fatigués».

Piette a été accueilli en héros par une dizaine de partisans présents à l’arrivée de l’équipe quand il est apparu avec la coupe des Voyageurs dans les mains.

La saison de l’équipe est sur le point de se terminer, mais ce triomphe en sol torontois sera suffisant pour donner une erre d’aller à l’équipe.

Vivre le moment présent

«On va vivre sur ces émotions-là encore quelques jours, a reconnu Piette. On va préparer le match de dimanche parce que tout n’est pas perdu pour la qualification en séries.»

Piette estime donc que l’effet positif de cette victoire va se ressentir pour un bon moment.

«C’est dur d’expliquer les sentiments, surtout jeudi. On redescend un peu sur terre, mais je pense que c’est un hype qui va durer un bon bout. Ça nous fait un peu oublier les derniers moments difficiles et ça met du positif dans la saison.»

Confiance

Cette équipe-là joue avec un déficit de confiance depuis plusieurs mois et cette dixième coupe des Voyageurs de l’histoire de l’équipe est de nature à faire tourner le vent même si elle arrive un peu tard.

«Cette victoire nous a fait du bien en termes de confiance, mais aide aussi à solidifier un esprit d’équipe qui était déjà très bon et qui est maintenant au maximum», a expliqué Piette.

Après le match, Bacary Sagna y est allé d’un énoncé fort éloquent tout en plaidant que ses coéquipiers et lui ont toujours tout donné sur le terrain malgré les problèmes des derniers mois et ce que tout le monde a pu en penser.

«On a joué avec le cœur et on a parfois oublié de le faire. On a parfois été un petit peu trop confiants et au bout d’un moment on a perdu confiance.» - Bacary Sagna

«Ce n’est pas qu’on ne donnait pas tout sur le terrain parce qu’aucun d’entre nous n’a triché comme j’ai pu le lire dans la presse, ce n’est pas facile quand on est dans une pente négative. On avait l’occasion de se mettre à l’abri plus tôt et c’est quelque chose qu’on devra corriger l’an prochain.»

L’Impact va donc participer à l’édition 2020 de la Ligue des champions de la CONCACAF, mais il devra attendre encore quelques mois avant de connaître son adversaire en huitième de finale.

Objectif 2020

En effet, les équipes de MLS et du Mexique accèdent directement à la phase finale alors que les équipes d’Amérique centrale et des Caraïbes doivent passer par un tournoi de qualification qui se déroule actuellement et auquel participe aussi le Forge de Hamilton de la Première ligue canadienne.

Une chose est sûre, les quelques joueurs toujours présents dans l’équipe qui ont vécu l’aventure de 2015 veulent y retourner. C’est entre autres le cas de Nacho Piatti.

«On a joué au Mexique et au Costa Rica, on était à seulement 45 minutes de jouer au mondial des clubs.»

«C’est bon pour Montréal et pour l’équipe de jouer sur la scène internationale.»