Impact

Des champions euphoriques

Publié | Mis à jour

L’Impact a mis la main sur la Coupe des Voyageurs, mercredi soir, après avoir battu le Toronto aux tirs au but en finale du Championnat canadien.

Cette victoire, c’est un véritable baume autant pour les joueurs que pour les partisans du club alors que s’achève une saison qui aura été très difficile.

«On la mérite, tout le monde la mérite, les partisans là-bas aussi. On a travailé fort, on sait que c'est une saison difficile, ça fait du bien d'avoir un prix comme ça»

Piette était particulièrement ému à la suite de ce triomphe.

«Tu ne sais jamais c'est quoi le "feeling" jusqu'à ce que tu le vives, c'est beaucoup d'émotions. C'est remporter un prix pour le club que j'aime plus que tout, c'est le meilleur "feeling" au monde.»

 

Après avoir remporté le match aller 1-0 il y a une semaine au Stade Saputo, l’Impact se devait d’être à la fois prudent et opportuniste dans ce match retour disputé dans un stade qui lui est toujours hostile.

«L'équipe a travaillé comme des fous pendant ce match-là, on a bien défendu. Puis l'arrêt (de Clément Diop), à la fin, c'est l'extase totale», a observé l’entraîneur-adjoint Patrice Bernier qui, à titre d’ancien joueur de l’Impact, savourera toujours les victoires obtenues contre le Toronto FC.

«Gagner ici à Toronto, il n'y a rien de mieux que ça, a-t-il observé. Ici à Toronto, on n'a pas gagné souvent. Celui-là restera dans les annales.»

 

Le héro du jour, c’est définitivement le gardien Clément Diop. Substitut à Evan Bush la plupart du temps, le portier français a su saisir sa chance contre le Toronto. Diop s’est mis en évidence en réalisant deux spectaculaires arrêts lors de la séance de tirs de pénalité.

«Ça fait vraiment plaisir, a-t-il admis. Ça a vraiment été difficile pour moi ces deux dernières années, avec le peu de temps de jeu que j'ai eu. Aujourd'hui, je suis content parce que j'ai envie de prouver que je peux être plus qu'un numéro deux ici et que j'ai faim.»

Voyez les réactions de l’Impact suivant la victoire et l’entrevue avec Clément Diop dans la vidéo ci-dessous.