Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Impact

La confiance grâce à «Nacho»

Agence QMI / Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Suspendu, Saphir Taïder ne sera pas du match de mercredi soir, mais l’Impact pourra compter sur un Ignacio Piatti reposé puisqu’il n’a pas fait le voyage en Californie le week-end dernier, justement pour être frais à cette rencontre ultime de finale.

Cette décision n’est pas anodine parce que la présence de l’Argentin de 34 ans change drôlement l’allure de l’équipe quand il est sur le terrain dès le coup d’envoi.

«Quand Nacho est du onze partant, ça donne une bouffée de confiance, a convenu Shamit Shome. Je ne peux pas expliquer pourquoi, mais tout le monde joue mieux quand il est là.

«Je crois que c’est tout ce qu’il peut faire d’incroyable avec le ballon. Il se sort de situations et ça finit par aider l’équipe. C’est un joueur qui peut changer un match.»

À LIRE AUSSI : L'Impact ne l'a pas eu facile à Toronto

Magie

Même si Piatti a très peu joué cette saison, Patrice Bernier rappelle qu’il est toujours le meilleur joueur de l’équipe.

«Quand Nacho est là, il donne une confiance de plus parce que tu sais qu’il peut changer le match en un instant.»

«Même s’il ne connaît pas un bon jour, il a besoin d’un instant, d’un moment de magie et le match va être à la portée.» - Patrice Bernier

Pour l’ancien coéquipier de Piatti, sa présence fait en sorte qu’il peut dénouer toutes les situations.

«Quand il est là, tu as le sentiment que tu as quelqu’un à qui tu peux donner le ballon et qui peut débloquer des situations si ça ne va pas bien et que c’est corsé.»

«Tu lui donnes le ballon, ça ne le dérange pas, il ne va pas le perdre. Il peut créer des situations pour les autres, il ouvre des brèches, que ce soit pour lui-même ou les autres.»

Qui jouera?

Dans le camp de l’Impact, on devrait revoir presque les mêmes partants que mercredi dernier. Saphir Taïder, suspendu pour accumulation de cartons, devrait être le seul absent.

C’est plus flou en ce qui concerne le Toronto FC, qui doit protéger sa place en séries en plus de disputer la finale du Championnat canadien.

«Pas mal tous leurs gros joueurs ont joué en fin de semaine à Los Angeles, c’est un facteur qui va jouer», croit Samuel Piette.

«On sait à quel point c’est difficile de jouer à Toronto, mais on a l’avance et on va tout faire pour essayer de marquer le but à l’étranger.»

Pour le milieu défensif, l’essentiel est de rester calme, peu importe la situation.

«Même si on est menés 1 à 0 ou 2 à 0, on a seulement besoin d’un but pour remporter cette coupe-là. Je pense qu’on est dans une bonne position.»

«Il ne faut pas qu’on soit relâchés parce que 1 à 0, c’est une avance, mais ce n’est pas une très bonne avance non plus. De ne pas avoir encaissé à la maison, c’est gros. Si le match se termine 0 à 0, moi je serai content.»