Impact de Montréal

L'Impact rêve à la Coupe des Voyageurs

Publié | Mis à jour

La défaite de 2-1 face au Galaxy de Los Angeles, samedi dernier, semble avoir sonné le glas de la saison de l'Impact de Montréal.

À quatre points du septième rang, deux matchs à jouer et Atlanta United en visite dimanche prochain, les chances sont minces, très minces.

«Mathématiquement, nous sommes encore dans le coup, a dit le défenseur Bacary Sagna, lundi, à l'entraînement des siens. Nous allons joué les matchs à fond, comme nous l'avons fait jusqu'à maintenant. Cela dit, malheureusement, notre destin n'est plus entre nos mains.»

Même son de cloche du côté de l'entraîneur-chef Wilmer Cabrera.

«Tant qu'il y aura de l'espoir, même si c'est 0,0000001%, je vais y croire, a-t-il lancé. Dans le sport, et surtout dans cette ligue, tout peut arriver, c'est fou!»

Heureusement pour l'Impact, la saison pourrait être en quelque sorte sauvée mercredi avec une victoire en finale du Championnat canadien face au Toronto FC.

«Je rêve de cette coupe, en plus elle est belle, a avoué Sagna avec le sourire. J'ai envie de la gagner. Je ne veux pas dire que cela sauvera notre saison puisque nous avons bien des regrets par rapport à nos résultats récents, mais une coupe, c'est une coupe.»

Et la bonne nouvelle, c'est que Maxi Urruti, Ignacio Piatti et Bojan Krkic étaient tous à l'entraînement lundi.

D'ailleurs, le Québécois Ballou Tabla y était également. Il a été écarté de la formation lors des deux derniers matchs en raison d'un conflit interne, mais le principal intéressé s'est excusé.

«Il est venu s'excuser à moi pour ses agissements qui ont fait en sorte qu'il a été tenu à l'écart de l'équipe, a expliqué Cabrera. C'était une conversation positive et je suis heureux de cela puisqu'il peut être un joueur important pour nous. Nous avons besoin de lui.»

Mardi, l'Impact se dirigera donc vers la Ville Reine avec l'espoir d'y reconquérir la Coupe des Voyageurs, trophée qui n'a pas été gagné par la formation montréalaise depuis 2014.

Voyez le reportage de Nicolas A Martineau dans la vidéo ci-dessus.