Crédit : TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Patinage

Kim Boutin et Steven Dubois sont champions nationaux

Publié | Mis à jour

L’histoire s’est répétée, dimanche, aux Championnats canadiens de courte piste 2019 présentés à l’Aréna Maurice-Richard de Montréal. Kim Boutin et Steven Dubois ont remporté leurs deux épreuves pour une troisième journée consécutive et ils ont ainsi été sacrés champions nationaux.

Boutin a amorcé la dernière journée de compétition en remportant l'or au 500 m-2, devant Courtney Sarault et Claudia Gagnon de Saguenay, qui a mis la main sur sa première médaille de la compétition. La triple médaillée olympique a ensuite ajouté une autre médaille d’or à sa collection, cette fois au 1000m-2. Le podium de cette course a été complété par Alyson Charles et Rikki Doak.

«Je suis bien contente de ce que j’ai fait ce week-end, a indiqué Boutin dans un communiqué de Patinage de vitesse Canada. Ç'a été un été quand même difficile, donc pour moi c’était de rebondir sur la glace et faire des performances comme celles-là. Je trouve que les filles pendant l’entraînement me poussent et me mettent beaucoup au défi. Elles sont rendues d’un calibre international et ça me pousse vraiment à me dépasser. Je suis contente d’avoir tout gagné, mais j’ai aussi aimé avoir eu un défi à surmonter dans toutes mes courses.»

De son côté, Dubois n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires aux épreuves masculines du 500m-2 et du 1000m-2. Cédrik Blais et Maxime Laoun ont raflé les autres médailles dans la première distance, alors Pascal Dion et Sébastien Gagnon ont accédé au podium lors de la seconde.

«Je savais que j’avais des fortes chances de gagner si j’y allais tout le temps de la même façon. Mon but était de rester détendu et de me reposer quand les autres tiraient en avant. Je suis vraiment content de ce que j’ai fait. J’ai gagné aux nationaux, il me reste juste à gagner aux compétitions internationales», a indiqué le grand gagnant.

Boutin et Dubois ont évidemment obtenu leur place sur le groupe de course de la saison 2019-2020, à partir duquel seront sélectionnés les membres de l'équipe canadienne qui prendra part aux étapes de la Coupe du monde de l'ISU ainsi qu'aux Championnats du monde.

Les deux champions ont été rejoints dans ce groupe par Pascal Dion, Maxime Laoun, Alyson Charles, Courtney Sarault, ainsi que du duo de frère et sœur Cédrik et Danaé Blais.