Canadiens

«Je veux jouer partout!» -Danault

Publié | Mis à jour

Au lendemain de leur victoire contre les Sénateurs d’Ottawa, les joueurs des Canadiens de Montréal étaient de retour au travail. Une heure d'entraînement qu'on peut facilement résumer en deux mots : attaque massive!

Voyez le reportage de Marc-André Perreault dans la vidéo, ci-dessus.

 

Car l’avantage numérique du CH a débloqué face aux Sénateurs, samedi, en étant parfait en trois occasions. De quoi assurer l'organisation et ses partisans que le 13,2% d’efficacité de la dernière saison est chose du passé.

«La différence avec l'an passé, c'est qu'on se soutient plus. Puis on est plus affamés!», a souligné l’attaquant Phillip Danault.

«Hier, on était sur la rondelle, on gagnait nos batailles à un contre un et on se tenait.»

D’après le numéro 24, le succès dans le cercle des mises au jeu y est pour beaucoup.

«Si tu gagnes la mise au jeu, tu gagnes 20 secondes en partant. Tu t’assures de prendre un tir ou deux. C’est une grosse partie», a indiqué celui qui a maintenu une efficacité de 50% face aux Sénateurs.

Danault a passé 1 min 51 s sur la glace en avantage numérique, samedi soir, avec une récolte de deux points. Il en a totalisé quatre en 81 matchs la saison dernière, lui qui était employé pendant une moyenne de 29 secondes sur la glace à 5 contre 4.

«Moi, je veux jouer partout!», a lancé Danault, en riant. Je suis "top shape". Je suis prêt pour la saison!»