Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

Connais-tu ta Kim Clavel?

Connais-tu ta Kim Clavel?

Nancy Audet

Publié 20 septembre
Mis à jour 20 septembre

Kim Clavel est l'une des boxeuses les plus dynamiques de la scène québécoise, mais quelles sont ses passions à l'extérieur du gymnase?

L'athlète de 29 ans, qui affrontera la Roumaine Xenia Jorneac le 26 septembre au Casino de Montréal, a accepté de répondre à mes questions afin qu'on connaisse mieux la vedette d'Eye of the Tiger Management.

1- Ton plus beau souvenir d'enfance?

« Ma mère étant monoparentale, elle n’avait pas beaucoup de sous. Je me rappelle qu’on se faisait des soirées avec un feu sous les étoiles. Ma sœur, ma mère, moi et les chiens. On faisait des saucisses et des toasts au beurre d'arrachides qu’on cuisait directement sur le feu. Ces moments pour moi valaient tout l’or du monde! »

2- Comment étais-tu lorsque tu étais enfant? Et qu’aimais-tu faire le plus?

« J’étais une petite fille très débrouillarde, j’aimais gagner et par-dessus tout j’étais une petite fille qui adorait aider les gens! J’adorais faire de l’équitation, aller au lac et faire des mauvais coups dans notre petit domaine de l’époque. J’aimais aussi exagérer ! Hahaha, je le fais encore aujourd’hui! »

3- Quand as-tu réalisé que la boxe était une passion?

« Tout de suite après le premier cours de boxe que j’ai fait à 15 ans. Je suis allée voir l’entraîneur et je lui ai dit que je voulais faire de la compétition. Depuis ce temps, je n’ai jamais arrêté. »

4- Si tu n'étais pas boxeuse, quel autre sport aimerais-tu pratiquer et pourquoi?

«Je me verrais être une surfeuse professionnelle et voyager partout sur les plus belles vagues du monde. J’aime le côté libre, hippie, bohème, la chaleur, les plages et les sensations fortes que cela doit procurer! Je m’imagine les cheveux lousses blondis par le soleil et porter une dent de requin comme collier! Hahaha! »

5- La personnalité publique que tu aimerais rencontrer et pourquoi?

«  Éric Lapointe ! J’aimerais ça qu’il me raconte toute son histoire. »

6- La personne que tu admires le plus et pourquoi?

« Ma grand-mère Irène. C’est une femme juste, intègre, qui a des opinions et qui a toujours été là pour moi. Je l’aime d’un amour inconditionnel. »

7- L'aspect de ton sport que les gens ignorent trop souvent?

« La boxe va bien au-delà de tout ce que vous pouvez voir de vos yeux. Et pour le comprendre, il faut l’avoir déjà ressenti avec son cœur et ses tripes. »

8- Le plus grand défi ou la plus grande épreuve que tu as dû relever jusqu'à maintenant? Dans ta vie ou ta carrière?

« Quand ma main gauche s’est fait broyer dans un rouleau compresseur en 2011. Les nerfs étaient atteints et c’est arrivé 3 semaines avant les Championnats canadiens. J’ai donc perdu ma place au sein de l’équipe nationale et les médecins disaient que ma carrière de boxe était terminée. Le travail physique et psychologique que cela m’a demandé cette année-là était énorme et certaines choses vont bien au-delà de la médecine.

«En 2012, j’ai refait les gants dorés, les qualifications pour les Championnats canadiens. J’ai tout gagné et j’ai repris ma place sur l’équipe nationale. »

9- Le pays que tu rêves de visiter et pourquoi?

« Je rêve d’aller en Afrique, de faire un safari, d’aller aider comme infirmière, ouvrir mes horizons sur les cultures africaines et aussi d’aller visiter le petit garçon que j’aide avec Vision Mondiale depuis maintenant 3 ans, il est au Mali. »

10- Ton athlète préféré tout sport confondu?

«  Usain Bolt ! »

11- La chanson que tu aimerais mettre lors de ta marche vers le ring, mais que tu n'oses pas?

« BEAST de Rob Bailey avec Busta Rhymes!!! Je l’aime, mais ça dit des mauvais mots. Un jour je serai assez rebelle pour la faire jouer! Hahaha! »

12- Où te vois-tu dans 20 ans?

« Dans 20 ans (je vais avoir 48 ans) ma carrière de boxe sera terminée depuis longtemps. J’aurai des enfants qui seront maintenant des adolescents, un conjoint, une maison avec un grand terrain. La vérité c’est que je dis ce que tout le monde ou presque dirait parce qu’avoir un conjoint, des enfants et une maison c’est le cours normal d’une vie. Mais la vérité c’est que je ne suis pas capable de m’imaginer dans 20 ans, je n’ai pas envie d’une vie préconçue. Je vais laisser le temps me surprendre!

«Je me verrais bien habiter en Amérique latine, simplement, bohémienne aller cueillir mes fruits, ouvrir un petit club de boxe et surfer. Regarder mes chiens et mes enfants qui jouent toujours dehors! Clavel’s gym wave and boxing. »