Tennis

Bianca Andreescu comble ses fans à Montréal

Publié | Mis à jour

La plus récente championne des Internationaux des États-Unis, Bianca Andreescu, était de passage au Stade IGA, à Montréal, pour prendre part à un entraînement devant ses partisans.

Ils étaient environ 150 à s’être déplacés par observer les moindres faits et gestes de la jeune Canadienne de 19 ans.

«Je la voyais frapper et elle n’avait pas l’air trop mélangée, a souligné à TVA Sports le vice-président de Tennis Canada et directeur de la Coupe Rogers de Montréal, Eugène Lapierre, lundi. Le plus difficile, ce sera son prochain match lorsqu’elle sautera sur le terrain pour vrai dans un match du tournoi de Pékin. Ce sera le test de : "On oublie tout et on recommence". C’est la dure loi du sport.»

Andreescu continue de savourer, avec raison, le premier titre majeur de sa jeune carrière, elle qui participait, lors de la dernière fin de semaine, à un événement en son honneur à Mississauga, en banlieue de Toronto. Et la jeune femme a également pensé à Montréal.

«Les choses se sont précipitées, a continué Lapierre. Elle nous a annoncé qu’elle venait pour s’entraîner et se préparer pour ses prochaines compétitions en Chine. On est bien contents qu’elle ait choisi de venir s’entraîner à Montréal.»

«Après la victoire, je pense que c'est bien d'en profiter, a de son côté indiqué son entraîneur, Sylvain Bruneau. Il ne faut cependant pas s'éterniser dans ça. Elle l'a fait, elle était contente, maintenant, on passe à autre chose. On revient au travail. [...] Maintenant, c'est une course pour terminer parmi les huit premières (NDLR: et participer aux tournois de fin de saison de la WTA). Il faut y aller stratégiquement. Est-ce qu'on fait plus de tournois pour se donner le plus de chances de faire des points ou avec la fatigue et tous les matchs, on va faire moins de tournois et espérer faire un bon coup?»

Lapierre constate d’ailleurs déjà un «effet Bianca» aux guichets en vue de la prochaine Coupe Rogers de Montréal, en 2020, qui accueillera les meilleures joueuses de la WTA.

«Ça va bien. Déjà on peut voir la différence, a-t-il confié. On a eu de bons résultats du côté de la Coupe Rogers pendant les Internationaux des États-Unis. Ça devrait continuer et ça augure très bien pour l’an prochain.»

Le prochain tournoi d’Andreescu sera le tournoi de Pékin, en Chine, qui s’amorcera dans un peu moins de deux semaines.

À voir dans la vidéo ci-dessus.